Sixième semaine annuelle d’industrialisation de la SADC : Vers le lancement « de la révolution industrielle » en Afrique australe

0

La capitale de République démocratique du Congo (RDC) accueille la sixième semaine annuelle d’industrialisation de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) destinée à « lancer la révolution industrielle ». La conférence de Kinshasa doit permettre les échanges entre les responsables gouvernementaux, les opérateurs économiques, les institutions et la société civile pour partager les expériences de réduction de la pauvreté, en misant sur l’industrialisation et la transformation structurelle de ses économies.

Mieux, la semaine d’industrialisation de la SADC est une plateforme annuelle d’engagement public-privé visant à promouvoir de nouvelles opportunités pour le commerce et l’investissement intra-africains. Le thème de cette année est « Promouvoir l’industrialisation par l’agro-transformation, la valorisation des minéraux et les chaînes de valeur régionales pour une croissance économique inclusive et résiliente ». La rencontre qui se tient du 2 au 6 août 2022 au Palais du Peuple à Kinshasa permet une participation physique et virtuelle.

En ouvrant les assises, le Premier ministre de la RDC Jean-Michel Sama Lukonde avoue qu’il attend beaucoup de ces rencontres. « Au-delà de son aspect relatif à la promotion des produits de la zone de la SADC, on doit aussi par des réflexions trouver des voies de partage d’informations scientifiques, technologiques, la matérialisation régionale des infrastructures et d’investissements. Je pense que cette sixième semaine annuelle d’industrialisation offrira aussi à l’industrie congolaise l’occasion de bien s’intégrer dans la zone de la SADC en exploitant tous ses potentiels. Non seulement miniers, mais aussi les opportunités de coopération avec opérateurs économiques de la zone australe ».

Pour sa part, le ministre de l’Industrie, Julien Paluku a invité à inverser la tendance. A len croire, la RDC importe pour 2 milliards et demi de dollars chaque année en produits alimentaires, et près de 500 millions de dollars par an en produits pharmaceutiques.

M. Paluku a aussi laissé entendre que les conférenciers doivent réfléchir aux moyens de promouvoir l’industrialisation par l’agro-transformation, la valorisation des minéraux et le développement des chaînes de valeur régionales. Des présentations seront effectuées par des experts au cours de cette semaine. Des expositions et des visites sur le terrain seront effectuées dans la zone franche de Maluku, commune de Kinshasa.

Les recommandations et les résultats de cet événement seront inclus dans la déclaration de l’ISF qui sera présentée au Conseil des ministres de la SADC, un organe qui détermine les discussions politiques pour les chefs d’État pour l’action.

Moctar FICOU / VivAfrik