La FAO annonce une baisse de 8, 6 % des prix des produits alimentaires en juillet 2022

0

L’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a annoncé que l’indice de référence des prix mondiaux des produits alimentaires a enregistré, en juillet 2022, une baisse de 8, 6 % comparativement à son niveau du mois précédent.

A ce propos, l’agence onusienne a fait valoir dans un rapport rendu public que « l’indice de référence des prix mondiaux des produits alimentaires a nettement reculé en juillet (2022), les prix des principales céréales et des huiles végétales enregistrant une baisse à deux chiffres ».

En termes clairs, l’Indice FAO des prix des produits alimentaires s’est notamment établi en moyenne à 140,9 points en juillet 2022, correspondant à un recul de 8,6 % par rapport à juin 2022, note le document qui ajoute qu’il s’agissait là de sa quatrième baisse mensuelle consécutive depuis qu’il a atteint, plus tôt dans l’année, son niveau le plus haut jamais enregistré.

L’indice, qui permet de suivre l’évolution mensuelle des prix internationaux d’un panier de produits alimentaires couramment échangés, est néanmoins resté supérieur de 13,1 % à sa valeur de juillet 2021, relève, toutefois, la source.

Elle fait savoir que l’Indice des prix des huiles végétales s’est affaissé de 19,2 % en juillet, tombant ainsi à son niveau le plus bas depuis 10 mois.

Ainsi, le rapport mentionne que « les cours de tous les types d’huile ont chuté, en raison des abondantes disponibilités exportables prévues en Indonésie pour ce qui concerne l’huile de palme, de la nouvelle récolte abondante d’huile de colza qui est prévue et d’une demande d’huile de soja qui est restée atone ».

La FAO relève dans le rapport que les prix de l’huile de tournesol avaient eux aussi accusé une baisse marquée, dans un contexte de demande mondiale à l’importation limitée et incertitudes persistantes quant à la logistique dans la région de la mer Noire.

L’organisation onusienne lie dans le même temps cette tendance baissière au repli des prix du pétrole brut ayant également tiré les valeurs des huiles végétales vers le bas.

De leur côté les prix des céréales ont diminué de 11,5 % en juillet tout en restant tout de même en hausse de 16, 6 % par rapport au mois de juillet 2021, signale le rapport non sans préciser que les prix des toutes les céréales représentées dans l’indice avaient chuté sur la période étudiée.

Ce repli s’inscrit dans le sillage de celui des cours du blé ayant perdu pas moins de 14, 5 % dans le sillage de l’accord conclu entre l’Ukraine et la Fédération de Russie sujet du déblocage des principaux ports de la mer Noire et du fait de l’arrivée des disponibilités saisonnières issues des récoltes en cours dans l’hémisphère Nord.

Les prix mondiaux des céréales secondaires ont, pour leur part, reculé de 11,2 % en juillet, ceux du maïs cédant 10,7 pour cent, fait remarquer la FAO en insistant sur le fait que ce repli s’expliquait aussi, en partie, par l’accord concernant la mer Noire, ainsi que par l’accroissement des disponibilités saisonnières en Argentine et au Brésil.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire