Une synergie d’actions au profit du Bassin du Congo pour favoriser les chaînes de valeur du bois   

0

Les défenseurs de l’environnement multiplient des initiatives, dans le cadre de la plateforme Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo. Ils sont désormais rejoints par l’agence onusienne FAO, proposant d’œuvrer en faveur de bonnes pratiques de la gestion durable des forêts, de la faune et des chaînes de valeur durable du bois en Afrique centrale, a relayé à adiac-congo.com Fiacre Kombo.

Fiacre Kombo qui donne l’information a ajouté que la synergie d’actions impulsée par la plateforme de partenariat et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) vise à renforcer les chaînes de valeur durables du bois en Afrique centrale, en répondant aux besoins de la neutralité climatique et des moyens de subsistance. Cette synergie soutient un développement participatif qui favorise les droits des communautés locales, par exemple, en matière de chasse villageoise durable.

En outre, les défenseurs de l’environnement et leurs partenaires de la FAO militent pour la publication régulière des données statistiques sur l’estimation de la déforestation et de la dégradation des forêts, y compris du rapport des évaluations réalisées sur les chaînes de valeur durable du bois dans le bassin du Congo et le potentiel de collaboration régionale, lit-on dans les colonnes d’adiac-congo.com.

La même source a renchéri que l’agence onusienne s’est réjouie de sa participation au sein de la plateforme, notamment de partager les initiatives et bonnes pratiques de l’organisation en Afrique centrale, en matière de gestion durable des forêts, de la faune et des chaînes de valeur durable du bois. Pour la diffusion et la discussion des résultats et des perspectives entre les différentes parties prenantes du secteur forêt, la FAO appuie l’idée des espaces ouverts et communicatifs.

À travers son programme forestier, la FAO cherche à obtenir des effets transformationnels bénéfiques aux forêts et à la population, qui en sont tributaires et d’aider à la réalisation des Objectifs de développement durable à l’horizon 2030. L’approche qu’elle a choisie veille à équilibrer les objectifs économiques, sociaux et environnementaux de façon à permettre à la génération présente de tirer parti des ressources forestières de la terre, tout en les conservant pour répondre aux besoins des générations futures, a Fiacre Kombo.

Moctar FICOU / VivAfrik    

Laisser un commentaire