COP28 : Washington promet 12 millions de dollars au Fonds vert pour le climat

0

La vice-présidente des Etats-Unis, Kamala Harris, a annoncé, samedi 2 décembre 2023, à la 28ème Conférence des parties (COP28) à Dubaï, aux Emirats arabes unis un don de 12 millions de dollars, soit plus de sept milliards de francs CFA en faveur du Fonds vert pour le climat, en vue d’aider les pays en développement, rattrapant des années de non-contribution de la part du pays le plus riche du monde.

« Je suis fière de vous annoncer une nouvelle promesse de don à hauteur de 12 millions de dollars en faveur du Fonds vert pour le climat, pour aider les pays en développement à investir dans l’énergie propre et sur des solutions basées sur la nature », a-t-elle dit.

Kamala Harris, dépêchée à la 28ème Conférence de l’ONU sur le changement climatique à la place du président Joe Biden s’exprimait lors du Panel de haut niveau des chefs d’Etat et de gouvernement de la COP28.

Rappelons que la dernière annonce de contribution de Washington datait de Barack Obama, en 2014 (pour 3 milliards de dollars).

« Aujourd’hui, nous démontrons nos initiatives grâce à ces actions, nous démontrons comment le monde doit répondre à ses besoins et mener ses actions. C’est un moment crucial et qu’ensemble nous pouvons agir contre le réchauffement climatique », a-t-elle dit.

« Notre inaction au pire aura une incidence sur des milliards de personnes dans les décennies à venir », a-t-elle prévenu.

Cette annonce, même si elle est conditionnée à l’approbation du Congrès américain, était un signal très attendu pour espérer apaiser les tensions entre le Nord et le Sud sur la finance internationale, qui constituent un nœud majeur des négociations onusiennes sur la lutte contre le changement climatique.

Kamala Harris a souligné que son pays était « le chef de file » dans les efforts visant à élargir le financement climatique. « Cette année, a-t-elle indiqué, nous avons accru notre contribution de près de 9 milliards de dollars. Ce qui nous remet sur les rails pour atteindre les ambitions de notre président Joe Biden, qui sont d’atteindre les 11 milliards de dollars d’ici 2030 », a-t-elle vanté, affirmant que les Etats-Unis, une fois de plus, seront le leader mondial dans la lutte contre les changements climatiques.

Né en 2010, le Fonds vert pour le climat est le plus grand en fonctionnement aujourd’hui. Il est un mécanisme financier de l’Organisation des Nations unies, rattaché à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques. Le Fonds vert pour le climat finance aussi bien des panneaux solaires au Pakistan que des projets agricoles aux Philippines ou toutes autres initiatives visant à aider les pays en développement à se passer des énergies fossiles, ou à s’adapter à un climat plus dangereux.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire