Officiel : L’Azerbaïdjan va accueillir la 29ème COP

0

Ce qui était dans l’air est désormais officiel. En effet, l’Azerbaïdjan va accueillir, en 2024, la 29ème Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, a annoncé, lundi 10 novembre 2023, le président de la COP28, le Dr Sultan Ahmed Al-Jaber.

« J’ai l’honneur de céder la parole au ministre azerbaïdjanais de l’Ecologie et des Ressources naturelles, Mukhtar Babayev, qui va s’exprimer au nom de son pays qui accueillera la COP29 », a déclaré M. Al-Jaber lors d’une réunion des chefs de délégations.

Dans sa prise de parole, M. Babayev a souligné que la « volonté politique » de son pays et « les efforts des autres Etats membres » de leur groupe de négociation en faveur du choix de l’Azerbaïdjan pour organiser la prochaine COP29 « ont été cruciaux ».

Signalons que l’Arménie et la Bulgarie souhaitaient accueillir cette 29ème Conférence des Nations unies pour le climat. Les deux pays ont finalement retiré leur candidature au profit de Bakou.

« Nous sommes très reconnaissants du soutien de tous les pays, en particulier ceux du groupe des pays d’Europe de l’Est et de l’hôte, les Emirats arabes unis. Nous nous engageons à travailler de manière inclusive et collaborative avec tous, afin que la COP29 soit un succès », a ajouté Mukhtar Babayev. Des propos appuyés par l’émissaire russe pour le climat, Ruslan Edelgeriev « nous saluons le compromis que nous avons atteint dans le groupe est-européen », a-t-il également déclaré.

Pour M. Babayev, « le dynamisme de l’Azerbaïdjan permettra aux parties de se réunir à nouveau pour s’attaquer aux problèmes de notre temps. Nous allons œuvrer pour que la prochaine COP soit un symbole d’espoir et de progrès dans la lutte contre les changements climatiques ».

Cette annonce, inespérée il y a encore quelques jours, semble marquer la fin de plusieurs mois de blocages autour de l’organisation de la COP29. Celle-ci doit être accueillie par un Etat d’Europe de l’Est, chaque COP étant organisée dans une région du monde différente d’une année à l’autre. Un consensus semblait jusqu’alors peu réaliste, notamment en raison du récent conflit armé entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan et de l’opposition de la Russie aux candidatures d’Etats-membres de l’Union européenne (UE).

Outre l’annonce de la 29ème COP, le président de la COP28 a aussi annoncé que le Brésil va accueillir la 30ème Conférence des parties, c’est-à-dire la COP30, prévue en 2025.

Ouverte le 30 novembre à Dubaï, aux Emirats arabes unis, la 28ème Conférence des parties prend fin ce mardi 12 décembre 2023. A quelques heures de la clôture de l’évènement, les tractations continuent pour l’adoption du texte final, dont l’un des objectifs, comme l’exige l’Accord de Paris sur le climat, « est de présenter le tout premier Bilan mondial. C’est-à-dire une évaluation complète des progrès réalisés par rapport aux objectifs climatiques ».

La présidence de la COP28 a ainsi la charge de diriger un processus permettant à toutes les parties de convenir d’une feuille de route claire pour accélérer les progrès grâce à une transition énergétique mondiale pragmatique et à une approche qui ne laisse personne de côté en faveur d’une action climatique inclusive.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire