Mali : La CMDT finance la construction d’une usine d’égrenage de coton à Kokofata

0

Un des principaux producteurs de coton en Afrique, le Mali a connu une campagne 2022/2023 difficile. Le pays qui souhaite rebondir durant la nouvelle campagne multiplie les investissements au sein de la filière.

La Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) a donné le 15 décembre 2023 le coup d’envoi de la construction d’une nouvelle usine d’égrenage de coton dans la commune de Kokofata située dans le cercle de Kita. D’un coût total de 22,4 milliards de francs CFA (37,4 millions $), ce projet est cofinancé avec l’appui de la Banque mondiale.

A terme, la nouvelle infrastructure permettra de doubler la capacité d’égrenage de la filiale ouest de Kita de la CMDT pour la porter à 90 000 tonnes contre 45 000 tonnes actuellement. La filiale ouest produit environ 80 000 tonnes de coton par an. Selon les informations relayées par le quotidien local Maliactu, les responsables de l’entreprise publique tablent sur la création de plus de 1 250 emplois.

Plus largement ce nouvel investissement devrait contribuer à augmenter la capacité globale d’égrenage de la CMDT qui s’élève actuellement à 640 000 tonnes. Par ailleurs, il intervient dans un contexte où la filière malienne anticipe un rebond de sa production de coton graine à 780 000 tonnes en 2023/2024 avec pour objectif de reprendre sa place de premier producteur en Afrique de l’Ouest.

Après une campagne 2022/23 désastreuse où la production de coton est tombée à 389 700 tonnes, le Mali mise sur une production de 690 000 tonnes en 2023/24, une estimation récemment revue à la baisse, la CMDT tablant précédemment sur 780 000 tonnes.

Rappelons que l’année dernière, le Mali a fini à la troisième marche du podium dans la sous-région devancé par le Bénin et le Burkina Faso. Rappelons que dans le pays, le coton fournit 15 % des recettes d’exportation et représente une source de revenus pour 40 % de la population rurale.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire