Mise en œuvre de la stratégie « Forêts du Maroc 2020-2030 » : Le Maroc et la BEI signent un contrat de financement de 100 millions d’euros

0

La Banque européenne d’investissement (BEI) et le Ministère marocain de l’Economie et des Finances sont heureux d’annoncer la signature, le 28 décembre 2023, d’une convention de financement d’un montant total de 100 millions d’euros (environ 1,08 milliard de dirhams), qui bénéficiera d’une garantie de l’Union européenne (UE), en faveur du projet de gestion inclusive et durable des forêts du Maroc. Cette opération, sur une période de 5 ans (2024-2028), vient appuyer la stratégie « Forêts du Maroc 2020-2030 », et sera mise en œuvre par l’Agence nationale des Eaux et Forêts (ANEF).

Signé à Rabat, ce contrat qui s’étalera sur la période 2024-2028 et vise à moderniser et renforcer la compétitivité du secteur des eaux et forêts.

Ce financement cible trois axes stratégiques essentiels : l’adaptation au changement climatique, la promotion de la biodiversité, et le renforcement des capacités institutionnelles. Il apportera un soutien crucial aux plans d’aménagement des bassins versants, à la préservation de la biodiversité avec une emphase sur le développement de l’écotourisme, tout en fournissant une assistance technique à l’Agence nationale des Eaux et Forêts (ANEF).

Cette stratégie vise à restaurer les écosystèmes forestiers sur une superficie de plus de 600 000 hectares, lutter contre l’érosion des sols et à réguler l’écoulement des eaux, créer plus de 27 500 emplois directs supplémentaires et augmenter la valeur marchande générée par les secteurs productifs et écotouristiques à 0,5 milliard d’euros par an (environ 5,25 milliards de dirhams).

Le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekjaa, a souligné l’importance capitale de cet accord pour la réalisation des objectifs environnementaux et socio-économiques du Maroc. Il a mis en avant les engagements du pays dans la lutte contre les changements climatiques, affirmant ainsi son leadership dans la promotion d’une gestion durable des ressources naturelles.

Rappelons que les écosystèmes forestiers marocains, qui couvrent 9 millions d’hectares, jouent un rôle stratégique dans le pays, offrant des avantages environnementaux, sociaux et économiques à la population. Néanmoins, confrontés à des défis tels que la dégradation et la surexploitation, ils requièrent une attention urgente et des investissements conséquents. Dans ce contexte, la stratégie « Forêts du Maroc 2020-2030 » trace une nouvelle vision pour le développement des espaces forestiers, à travers l’adoption d’un modèle de gestion inclusif, durable et créateur de richesse qui place les populations usagères des zones forestières au cœur du modèle de gestion.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire