L’industrie horticole tanzanienne pourrait entamer ses expéditions d’avocats vers la Chine en 2024

0

L’industrie horticole de la Tanzanie espère envoyer ses premières cargaisons d’avocats vers la Chine cette année. Selon les informations relayées par le quotidien local Daily News, l’Administration générale des douanes chinoises (GACC) a choisi trois exploitations agricoles spécialisées dans la production du fruit pour une inspection vidéo au cours de la nouvelle saison de récolte qui s’ouvre en mars 2024.

Selon l’Agence Ecofin qui donne l’information, il s’agit des fermes agricoles Usa Limited, Rutuba et Africado basées respectivement dans les régions d’Arusha, Iringa et Kilimandjaro. « L’inspection porte sur les processus allant de la récolte dans une ferme au transport vers les entrepôts, les chambres froides et l’emballage en vue de l’expédition », a expliqué Mdili Katemani, responsable de la conformité phytosanitaire et de la facilitation du commerce au ministère de l’Agriculture.

« C’est un partenariat gagnant-gagnant pour tout le monde. Les avocats tanzaniens garniront les étagères chinoises, notre économie bénéficiera des devises étrangères et de la création d’emplois, et les investisseurs gagneront en confiance dans le secteur », a pour sa part déclaré, à Ecofin, Jacqueline Mkindi, PDG de l’Association horticole tanzanienne (TAHA).

Cette procédure si elle est concluante serait une étape importante pour le pays qui cible l’accès au marché chinois dans le cadre de la diversification de ses débouchés d’exportation pour l’avocat. En 2022, l’empire du Milieu a importé pour plus de 112 millions $ du fruit, soit 3 % de plus que l’enveloppe déboursée un an plus tôt.

De son côté, la Tanzanie a été le 4ème exportateur africain d’avocats derrière le Kenya, l’Afrique du Sud et le Maroc avec un stock de plus de 18 000 tonnes du fruit expédié en 2022.

Signalons que l’Asie est la troisième destination pour l’avocat sur le marché international après l’Amérique du Nord et l’Europe. La demande croissante du fruit en Chine, pays le plus peuplé du continent, est une aubaine pour les principaux fournisseurs africains comme la Tanzanie.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire