Interconnexion électrique Italie-Tunisie : La BEI accorde un prêt de 49 millions $  

0

Le gestionnaire du réseau électrique italien Terna et son homologue tunisien STEG ont signé un accord de financement de 49,3 millions $ avec la Banque européenne d’investissement (BEI) pour un projet d’interconnexion de 600 MW entre l’Italie et la Tunisie, a informé le site renewablesnow.

Selon la même source, ce projet prévoit la construction d’une interconnexion sous-marine qui servira de pont énergétique entre l’Europe et l’Afrique du Nord. La BEI a déclaré que ce soutien complétait une enveloppe de plus de 335 millions $ d’aides non remboursables accordées par la Commission européenne (CE) en aout 2023.

Un véritable « pont énergétique » entre l’Italie et la Tunisie, qui reliera deux grands systèmes électriques : celui de l’Europe et celui de l’Afrique du Nord. Réalisée grâce à la synergie et à la coopération entre Terna et la STEG, les sociétés qui gèrent les réseaux électriques des deux pays, ELMED sera la première interconnexion en courant continu entre les deux continents.

Un ouvrage qui, grâce à la bidirectionnalité des flux, apportera d’importants avantages énergétiques et environnementaux. La ligne électrique reliera la station de Partanna en Sicile à celle de Mlaabi sur la péninsule tunisienne du Cap Bon, sur une longueur totale d’environ 220 kilomètres (dont environ 200 km en câble sous-marin), avec une capacité de 600 MW et une profondeur maximale d’environ 800 mètres, atteinte le long du canal de Sicile.

Il s’agit d’une infrastructure, une planification et une coordination sans précédent entre les gestionnaires des réseaux de transport d’électricité, les institutions, les banques et les territoires: l’objectif d’ELMED est d’assurer une plus grande sécurité, durabilité et résilience dans l’approvisionnement en énergie, ainsi que le développement des échanges d’électricité produite à partir de sources renouvelables, un levier vers de nouveaux investissements dans les centrales de production d’énergie propre.

Rappelons qu’en juin 2023, la Banque mondiale avait approuvé un prêt de 268,4 millions $ à la Tunisie pour le projet, en partie pour la construction de la station de conversion et pour le renforcement du réseau interne nécessaire au fonctionnement de l’interconnexion. Un accord qui s’inscrit également dans le cadre du partenariat entre la Tunisie et la Banque mondiale pour la période 2023-2027.

L’investissement total nécessaire à la réalisation du projet est estimé à plus de 900 millions $. L’initiative devrait faciliter l’intégration des marchés de l’électricité, renforcer la sécurité de l’approvisionnement en énergie et encourager les investissements dans les énergies renouvelables en Italie et en Afrique du Nord.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire