Le GIEC travaille sur le septième cycle d’évaluation du climat à Istanbul (Turquie)

0

Selon un communiqué officiel, le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) achève ce vendredi 19 janvier 2024, à Istanbul en Turquie, les travaux du septième cycle d’évaluation du climat et des options de travail de ses groupes, entamés mardi 16 janvier 2024.

Le document officiel a relevé que « ce cycle d’évaluation du GIEC devrait prendre fin vers 2030, date à laquelle les actions prises devront permettre de limiter le réchauffement climatique à 1,5° C ».

Ousmane Ndiaye, directeur de l’exploitation météorologique à l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie, point focal (Sénégal) du GIEC et Aida Diongue Niang, vice-présidente du Groupe de travail 1 du GIEC, représentent le Sénégal à cette rencontre internationale, précise le texte.

Qui a rappelé que le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat est un organisme des Nations unies chargé d’évaluer les travaux scientifiques consacrés aux changements climatiques et aux stratégies permettant d’y faire face. Créé en 1988, le GIEC compte 196 Etats membres. Ses rapports, publiés régulièrement, proviennent des résultats des travaux de ses trois groupes de travail.

« Le groupe 1 travaille sur les fondements physiques du changement climatique, alors que le deuxième groupe s’intéresse à l’impact du changement climatique sur l’humanité, les vulnérabilités et l’adaptation de cette dernière aux changements climatiques », précise le document.

Il ajoute que « le groupe 3 de son côté travaille sur l’atténuation du changement climatique ».

Le sixième cycle d’évaluation du climat a été faite avec le sixième rapport publié en mars 2023.  Ce rapport du GIEC avait insisté sur le fait que le réchauffement climatique causé par l’activité humaine se manifeste plus vite et plus fort que prévu, a rappelé le document officiel.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire