Vers un conseil interministériel sur le secteur de l’hydraulique au Sénégal

0

Lors du Conseil des ministres du mercredi 17 avril 2024, le président de la République du Sénégal a décidé de la création d’une Autorité de régulation du secteur de l’eau pour améliorer la gouvernance de l’eau au Sénégal. Bassirou Diomaye Faye, a aussi demandé au Premier ministre, Ousmane Sonko, de tenir prochainement un conseil interministériel sur le secteur hydraulique.

« Abordant la question de l’accès à l’eau potable dans les centres urbains et en milieu rural, qui demeure une préoccupation majeure des populations, le président de la République a demandé au Premier ministre de tenir un Conseil interministériel sur le secteur hydraulique afin de lui faire des propositions urgentes visant notamment l’accélération des réalisations des projets hydrauliques (forages, châteaux d’eau, réseaux…) », a rapporté le communiqué du conseil des ministres.

Le chef de l’Etat, Bassirou Diomaye Faye, a également demandé de « lui faire l’évaluation des délégations de service public de l’eau potable en milieux urbain et rural, l’évaluation du système de tarification de l’eau et l’adoption d’un grand programme national consolidé d’accès à l’eau potable ».

Aussi a-t-il demandé au ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement de procéder à un audit rapide du contrat d’affermage entre l’État du Sénégal (Société nationale des eaux du Sénégal : SONES) et SEN’EAU et du contrat de performances Etat-SONES-SEN’EAU, d’engager l’évaluation des Partenariats publics privés (PPP) et de l’ensemble des contrats de délégation de service public de l’eau potable en milieux urbain et rural avec un ciblage spécial sur les projets de dessalement des Mamelles et de la Grande Côte développés par la SONES avec l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et ACWA POWER, un développeur, investisseur, copropriétaire et exploitant d’un portefeuille d’usines de production d’électricité et d’eau dessalée, présent dans 12 pays au Moyen-Orient, en Afrique, en Asie centrale et du Sud-Est.

Moctar FICOU / VivAfrik         

Laisser un commentaire