Le ministre Sénégalais de l’Hydraulique attendu à Kaolack pour s’enquérir de la situation des quartiers inondés

0

Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement a écourté une visite dans le département de Dagana, pour se rendre à Kaolack dont de nombreux quartiers ont été inondés, à la suite des fortes pluies tombées sur cette ville dimanche 7 juillet 2024 le matin. C’est du moins ce qu’a indiqué le directeur de la Prévention et de la gestion des inondations (DPGI), Madické Cissé.

« Très tôt informé de la situation, Monsieur le ministre, Cheikh Tidiane Dièye, a décidé d’écourter sa mission au niveau du lac de Guiers et de Ngith », a indiqué M. Cissé.

Le directeur de la Prévention et de la gestion des inondations a informé que le ministre dont la mission portait sur les questions de l’hydraulique, a décidé d’« aller constater de visu la situation à Kaolack et renforcer le dispositif qui a été mis en place ».

Madické Cissé précise que « Kaolack a reçu ce matin (Ndlr : dimanche 7 juillet 2024) environ 140 mm en quatre heures de temps, entre 6 heures et 11 heures ».

Poursuivant son allocution, il a expliqué qu’« autrement dit, 140 mm en quatre heures de temps, c’est ce qu’on appelle des pluies de forte intensité. Et lorsque que nous recevons des pluies de forte intensité, il va de soi que les réseaux ne pourront pas évacuer en un laps de temps ».

Il a estimé que ce volume d’eau « nécessite au moins quatre à cinq heures pour que les réseaux puissent jouer leur rôle convenablement ».

Il soutient que l’ampleur de ces précipitations fait que « là où il n’y a pas de réseau, c’est qu’il y a des difficultés, notamment dans le quartier de Ndangane ».

Madické Cissé a signalé que « le ministre a instruit le Génie militaire de prendre les dispositions utiles pour ouvrir des tranchées drainantes au niveau » de ce quartier. Selon lui, « après Ndangane, ce sera au tour des autres quartiers » touchés par les inondations.

« On nous a également signalé quelques difficultés du côté du bassin de Thioffack. Là également, la BNSP [Brigade nationale des sapeurs-pompiers], comme l’armée, sont en train de déployer tous les moyens en attendant que le ministre arrive sur les lieux », a-t-il déclaré.

Le service de communication du ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement a aussi annoncé que Cheikh Tidiane Dieye a interrompu sa tournée entamée par le barrage de Diama, pour se rendre à Kaolack.

Il était accompagné lors de cette visite par la directrice générale de l’Office des lacs et cours d’eau (OLAC), Diarra Sow, le gouverneur de la région de Saint-Louis, Alioune Badara Sambe, entre autres personnalités.

« J’étais ce matin en route vers le lac de Guiers où je devais effectuer des visites avec les services techniques du ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement. Après l’étape du barrage de Diama, j’ai décidé de changer de route pour me rendre à Kaolack », a-t-il déclaré dans des propos rapportés par le service de communication de son ministère.

« J’irai faire l’état des lieux et renforcer les actions, en coordination avec la mairie et les autorités administratives locales », a-t-il ajouté.

Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assanissement était à Saint-Louis dans le cadre de la deuxième journée nationale d’investissement humain dénommée « Sétal sunu réew ».

Selon la presse, les fortes pluies qui se sont abattues sur la ville de Kaolack ce dimanche ont provoqué des inondations dans plusieurs quartiers.

Des Parcelles assainies à Sara Ndiougary, en passant par Ndar Gou Ndaw, les Abattoirs Ndangane, Médina Mbaba et d’autres quartiers, les dégâts matériels causés par ces précipitations sont jugés importants.

Dans certaines parties de la capitale du Saloum, les eaux pluviales ont envahi des concessions. Dans certaines d’entre elles, l’eau est même allée jusqu’à entrer dans des chambres, créant des situations indescriptibles.   

Moctar FICOU / VivAfrik                                        

Laisser un commentaire