Énergie et Genre dans l’espace CEDEAO (I)

1

VivAfrik.com – La politique énergétique de la CEDEAO s’enrichit d’une feuille de route sensible à la dimension genre dans l’accès à l’énergie.
L’accès des femmes à l’énergie va désormais être au cœur de la politique énergétique de la CEDEAO. C’est la principale conclusion d’un atelier de deux jours tenu à Dakar du 04 au 05 juin 2015 qui a réuni les experts, dans les domaines du genre et de l’énergie des départements ministériels concernés, des organisations de la société civile (OSC), des organisations non-gouvernementales (ONG), des universités et instituts de recherche.
Initié par le Centre Régional pour les Energies Renouvelables et l’Efficacité Energétique de la CEDEAO (CEREEC), et le Département des affaires sociales et du genre de la CEDEAO, en partenariat avec l’Agence autrichienne pour le développement (ADA), la Banque africaine de développement (BAD) et le Laboratoire national pour les énergies renouvelables (NREL), la rencontre de Dakar avait pour objectif de décliner une feuille de route qui permettra de rendre les politiques énergétiques nationales plus sensibles au genre dans l’espace CEDEAO.
En effet, l’accès des femmes à l’énergie reste faible dans l’espace CEDEAO. Quoique incluse dans les objectifs d’accès universel aux services énergétiques modernes et durables à l’horizon 2030 avec l’initiative Sustainable Energy for All (SE4All), et contenue par ailleurs dans les objectifs visés par la politique énergétique régionale de la CEDEAO (West African Power Pool – WAPP en anglais), l’intégration de la dimension genre continue d’être un sujet absent ou marginal dans les stratégies nationales de développement énergétique dans la plupart des pays de la sous région.
Lisez également : Énergie et Genre en espace CEDEAO (II)
Bacary SEYDI / VivAfrik

Laisser un commentaire