Énergie et Genre dans l’espace CEDEAO (III)

1

VivAfrik.com – La grande innovation avec la nouvelle approche préconisée dans le document de politique qui a fait l’objet de validation par les experts, sera la participation des femmes elles-mêmes dans tout le processus de la production d’énergie jusqu’à la consommation. Pour ce faire, elles bénéficieront de formation pour maitriser les technologies modernes de production d’énergies applicables dans la sous région et participer ainsi à la mise en valeur du potentiel de production d’énergie que recèle la sous-région évalué aux enivrons de 25 000 MW.

Veuillez lire d’abord : Énergie et Genre dans l’espace CEDEAO (II)

C’est de cette façon qu’elles pourront être autonomes et jouer pleinement leur partition dans les efforts de développement économique et social de leurs pays.

Aussi, une fois adopté par le Conseil des Ministres en charge de l’énergie de la CEDEAO, avant décembre 2015, le plan d’action de Dakar et ses recommandations seront très rapidement soumis à la conférence des chefs d’états et de gouvernement pour adoption finale.

Les femmes pourront ainsi être plus présentes dans les instances publiques de conception, d’élaboration, de mise en œuvre, et de suivi évaluation des politiques publiques relatives au secteur de l’énergie.

Les Etats membres de la CEDEAO devront concevoir et promouvoir des politiques, des projets, et initiatives énergétiques garantissant l’égalité de genre dans tous le processus, avec un accent particulier sur les possibilités de génération de revenus et sur l’éducation. Les défis liés à l’éducation dans le secteur des énergies devront être levés afin d’accroître la participation des femmes tant dans l’expansion de la production énergétique de la sous région, que dans les domaines techniques liés à l’énergie du secteur public, et dans les prises de décision.
Les Départements ministériels des pays membres de la CEDEAO en charge de la traduction au plan national de la politique régionale de développement énergétique, auront en charge la mobilisation des financements nécessaires des différents projets et initiatives pour intégrer véritablement le genre dans l’accès aux services énergétiques propres et durables, compte tenu des potentialités importantes mais sous exploitées de ressources énergétiques de l’espace CEDEAO.

Relisez:

Bacary SEYDI / VivAfrik

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here