Sénégal : Les élus locaux, à l’école de la gestion durable de l‘environnement

0

VivAfrik.com – La Cellule d’Education et de Formation Environnementales entend faire des collectivités locales des alliées dans la gestion durable des ressources naturelles au Sénégal. Une cinquantaine d’élus locaux de la région naturelle de la Casamance viennent de démarrer ce jeudi 30 juillet à Kolda un atelier de deux jours sur : « Les enjeux de la mise en œuvre de l’Acte III de la Décentralisation .Rôle et responsabilités des Collectivités Locales dans la coupe de bois ».
Cet atelier interrégional qui regroupe les régions de Kolda et Sédhiou s’inscrit dans le sillage de la première Conférence Nationale sur le Développement Durable tenue ce mois de juillet à Dakar. Conférence au cours de laquelle les plus hautes autorités du pays avaient clairement affiché leur détermination à éradiquer l’exploitation abusive des ressources naturelles, notamment le bois sur toute l’étendue du territoire national.
Ainsi, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de cette session de renforcement de capacités organisée au profit des élus locaux du sud, le Directeur de cabinet du Ministre de l’Environnement et du Développement durable indique que « la lutte contre l’exploitation frauduleuse et massive de nos forêts s’impose comme un devoir à tous ».
Poursuivant son allocution, Souleymane Diallo ajoute : « La gestion rationnelle et durable des forêts contribue non seulement à la sauvegarde de la biodiversité …mais aussi à la réduction de la pauvreté en fournissant une vaste gamme de produits et services aux générations actuelles et futures ».
C’est justement pour cette région que le Coordonnateur National de la CEFE Seydou Diallo invite les élus à s’impliquer davantage dans cette croisade menée contre les ennemis de la nature afin que « ces voyous qui pillent sans cesse nos forêts soient mis hors d’état de nuire ». En clair, il est inadmissible, pour lui, que les élus soient des complices dans ce carnage constaté au niveau de la forêt casamançaise. Ils doivent plutôt être des alliés pour que « la politique environnementale de notre pays et les ambitions du Président Macky Sall et de son gouvernement pour le Sénégal puissent se réaliser », a-t-il appelé.
Un appel qui n’est pas tombé dans l’oreille de sourd puisque les élus ont pris conscience qu’il y a urgence à préserver ce qui reste de la forêt dans cette partie sud du pays. Ainsi, ont-ils pris l’engagement ferme de procéder à « la démultiplication des modules de cette formation » afin que les populations puissent mener des activités de sensibilisation et collaborer franchement aussi avec les forces de défense et de sécurité partout pour combattre ce fléau.
Ismaila Mansaly / Vivafrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here