Dérèglement climatique : le Burundi mise sur les forêts, l’agriculture et l’énergie

0

Le deuxième vice-président du Burundi, Dr Joseph Butore a présenté mardi à Bujumbura les trois domaines dans lesquels son pays va concentrer ses efforts en vue de la réduction des gaz à effets de serre.
Les domaines ciblés portent sur les forêts, l’agriculture et l’énergie, a précisé sur starafrica.com du 15 septembre dernier et lu par vivafrik.com, monsieur Butore, lors d’un atelier organisé en vue de préparer les engagements du Burundi face aux changements climatiques qui seront à l’honneur à l’occasion du sommet de Paris en décembre prochain.
De l’avis du docteur Joseph Butore, dans le secteur des forêts, le Burundi s’est engagé à planter annuellement 100 ha d’arbres.
Dans le domaine de l’agriculture, laisse-t-il entendre, « nous allons tout faire pour remplacer progressivement les engrais minéraux par les engrais organiques et accroitre ses efforts dans la lutte antiérosive ».
Dans le domaine de l’énergie, le Burundi s’efforce de construire trois centrales hydroélectriques qui vont produire 35% de besoins en énergie du pays, a dit le deuxième vice-président.
La rencontre avait l’objectif de rendre public le document élaborés par les experts afin qu’il soit discuté par tous les acteurs concernés sur les questions de changements climatiques.
Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire