COP 21 : 114 entreprises s’engagent à réduire leurs émissions de GES

0

114 entreprises se sont engagées, dans le cadre de l’initiative Science Based Targets à se fixer des objectifs de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre conformes aux recommandations de la communauté scientifique, rapporte Ecofin.

Portée par la Carbon Disclosure Project (CDP), la World Ressources Institute (WRI) et du World Wide Fund for Nature (WWF), l’initiative vise en effet à obtenir des entreprises des objectifs de réduction de gaz à effet de serre fondés sur des données scientifiques. Elle s’était fixée pour objectif de rallier 100 entreprises à sa cause, avant la fin de l’année 2015.

10 entreprises parmi celles qui se sont engagées ont déjà vu leurs objectifs approuvées par l’initiative. Il s’agit de Coca Cola Enterprises Inc, Dell Inc, General Mills Company, Procter & Gamble, Sony, Thalys,  Enel, Kellogg Company, NRG Energy et Pfizer. Elles éviteront l’émission de 799 millions de tonnes de CO2 et se sont également engagées à réduire de façon indirecte leurs émissions tout au long de leurs chaînes de valeur.

NRG Energy s’engage à réduire ses émissions totales de 50% en 2030 par rapport à 2014 et 90% en 2050 par rapport à 2014.

Enel quant à lui s’est engagé à réduire ses émissions de 25% par kilowattheure produit en 2020 par rapport à 2017. Pour y arriver, il devra arrêter l’exploitation de 13 GW de centrales à combustibles fossiles situées en Italie. Son objectif à terme est d’avoir un bilan carbone neutre d’ici 2050. « En tant que société d’énergie mondiale, Enel est prête à défier les pratiques commerciales courantes et à prendre les devants en ce qui concerne la transformation de l’infrastructure énergétique. L’obtention d’un bilan carbone neutre d’ici à 2050 est conforme au niveau de décarbonisation requis pour limiter le réchauffement mondial à 2°C.» a déclaré Francesco Starace, le PDG d’Enel.

Malgré leur importance, ces entreprises, qui ont réalisé un bénéfice total combiné de 932 milliards $ en 2014, rappellent que leur effort sera insuffisant s’il n’est pas soutenu par une action globale de tous. « Nous savons qu’aucune entreprise, aucun secteur ni aucun gouvernement ne parviendra à atténuer le changement climatique seul. Il s’agit d’un défi commun et immédiat pour le monde entier. Des progrès réels vers des  niveaux d’émission plus durables passeront par une collaboration sans précédent et une innovation collective.» a affirmé Ken Powell, le PDG de Mills.

Par Saër SY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here