Côte d’Ivoire : la SIFCA et le FNUAP au chevet des femmes enceintes

0

Le Fonds des Nations-unies pour la population (Fnuap) et le groupe SIFCA, leader de l’agro-industrie en Afrique de l’Ouest, ont signé, jeudi, à Abidjan, un accord de partenariat stratégique pour l’amélioration de l’état de santé et de la reproduction des populations vulnérables des zones rurales avec un accent mis sur la réduction de la mortalité maternelle, apprend-on de starafrica.com dans livraison d’hier et lu par vivafrik.com.

D’une durée de trente-six mois, cet accord signé par la représentante résidente du Fnuap en Côte d’Ivoire Suzanne Konaté-Maïga et le directeur général de SIFCA Bertrand Vignes par ailleurs directeur des Comités de la Fondation SIFCA, prévoit la réhabilitation, l’équipement de neuf maternités et le renforcement des capacités des prestataires de santé. Cet accord de partenariat entre la SIFCA et le Fnuap « rentre dans le cadre des initiatives entreprises par le Fnuap et le groupe SIFCA, à travers la Fondation SIFCA, pour la mobilisation des ressources afin de contribuer à ramener le ratio de la mortalité maternelle à 70 pour 100 000 naissances vivantes d’ici 2030 conformément aux Objectifs du développement durable », indique un communiqué transmis à APA.

Chaque minute, une femme meurt dans le monde en donnant naissance à un bébé, et 110 femmes enceintes sont victimes de complications liées à leur état. En Côte d’Ivoire, le ratio de mortalité maternelle en 2012 est de 614 décès pour 100 000 naissances vivantes, soit deux femmes qui meurent toutes les trois heures des suites des complications liées à la grossesse et/ou à l’accouchement. Dans le cadre de son mandat, le Fnuap s’est engagé au côté du gouvernement ivoirien à promouvoir la santé de la reproduction afin de contribuer à la réduction de la mortalité maternelle. Pour le Fnuap, « aucune femme ne doit perdre la vie en donnant la vie ». La Fondation SIFCA contribue au bien-être des communautés rurales prioritairement celles vivant aux alentours des sites des sociétés du groupe, à travers de nombreuses actions sociales.

Portée sur des axes d’intervention que sont l’environnement, l’éducation, le sport et la santé, la Fondation incarne la volonté d’aller encore plus loin en freinant l’exode rural et en favorisant l’essor socio-économique des communautés. La SIFCA est un groupe agro-industriel ivoirien présent dans six pays.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire