Les cueilleurs de thé du Kenya en grève

0

Au Kenya, une grève généralisée des cueilleurs de thé a entraîné la fermeture de 11 usines de transformation dans le comté de Nandi, annonce le Daily Nation. Cette grève a été motivée par une décision de justice exigeant des gros producteurs d’augmenter à hauteur de 30% la masse salariale des ouvriers des champs de thé.

En effet, relate Ecofin, les gros producteurs tardent à mettre en exécution la décision depuis plusieurs jours, ce qui attise la colère des ouvriers. Par ailleurs, les grévistes (au nombre d’environ 10 000) s’opposent à l’introduction par les producteurs de machines de récoltes dans le processus, ce qui pourrait réduire leurs revenus de 3/4. Ils exigent finalement la démission des principaux dirigeants de la Kenyan Plantation and Agricultural Workers Union, qui selon eux ne font rien pour leur assurer de meilleures conditions de travail. Du côté de l’association des producteurs, on estime les pertes à environ 300 millions de shilling par semaine. Une situation qui risque de perdurer et de paralyser cette branche importante de l’économie kényane car les cueilleurs assurent ne pas revenir sur leurs décisions tant que leurs revendications ne seront pas satisfaites.

Moctar FICOU / VivAfrik