Philipe Barry indique que la RSE doit avoir pour socle la gouvernance, le dialogue et des projets

1

La Responsabilité sociétale des entreprises (Rse) doit intégrer la gouvernance, le dialogue avec les parties prenantes et des projets structurants, a soutenu jeudi, le président de l’initiative Rse-Sénégal, Philipe Barry.

Barry s’exprimait lors d’un point de presse en prélude à la tenue de la 8° édition du « Forum Rse au Sénégal », le 7 décembre à Ziguinchor. La manifestation sera organisée par Wartsila West Africa, Cosama et Vivo Energie, des entreprises engagées dans la Rse. « Ce que nous voulons, c’est que des entreprises qui acceptent de rendre comptent de leur indicateurs pertinents qu’elles acceptent de publier », a ajouté à l’APS M. Barry. Qui indique que « c’est ce qu’on attend de la Rse. Ce ne sont pas des actions ponctuelles, comme on le voit de plus en plus dans les médias, nous voulons que les entreprises qui dans le cadre du principe de recevabilité en toute transparence publient des indicateurs pertinents qu’elles choisissent de publier ». « Le dialogue avec les parties prenantes est souhaitable et aujourd’hui, on a un cas d’école avec ces trois entreprises qui dialoguent », a-t-il indiqué, ajoutant que le troisième point de la Rse porte sur la mise en place de projets structurants.

« Le projet de partenariat avec l’université Assane Seck répond à un enjeu de développement durable, l’emploi et l’insertion professionnelle des jeunes », a-t-il fait valoir. « On veut que la Rse soit sous la forme d’une approche projet et non d’une action ponctuelle », a-t-il fait observer, soulignant que « la Rse n’est pas quelque chose de simple à mener au niveau des entreprises ».

Moctar FICOU / VivAfrik

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here