Pour endiguer la famine en Somalie, les agences humanitaires boostent leur aide

0

Les agences humanitaires ont augmenté leur aide et protection pour combattre la famine qui affecte la Somalie en ce moment.

Le coordinateur humanitaire pour la Somalie, Peter de Clercq, a déclaré lundi à french.china.org.cn qu’une augmentation rapide de l’aide est nécessaire pour éviter une augmentation spectaculaire du nombre d’enfants malnutris et un pic de mortalité similaire à celui observé en avril et mai 2011, plusieurs mois avant la déclaration de la dernière famine en juillet de la même année. « La situation de sécheresse se détériore rapidement, nous sommes dans une phase critique et nous devons agir rapidement et efficacement pour éviter le pire ». Il est essentiel que tout le monde, y compris la communauté internationale, les somaliens dans le pays et de la diaspora, accorde son soutien aux dirigeants somaliens pour aider à prévenir « une nouvelle famine », a préconisé M. Clercq dans un communiqué publié à Mogadiscio.

Selon le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (Ocha), sur 12,3 millions de somaliens, plus de 6,2 millions ont besoin d’aide humanitaire, contre 5 millions en septembre 2016. Près de 3 millions d’entre eux ont besoin d’une aide d’urgence pour sauver des vies, soit une augmentation drastique par rapport à 1,1 million il y a six mois, avec les enfants étant parmi les plus vulnérables et les plus touchés par la sécheresse. « Les humanitaires sont en train d’intensifier la réponse, mais nous avons besoin de la contribution de tous et de solides partenariats », a noté M. Clercq. Qui dit que les donateurs humanitaires ont rapidement pris des mesures pour fournir généreusement des fonds supplémentaires et pour permettre aux ONG et aux agences onusiennes d’augmenter leur aide. « On estime que 944.000 enfants souffriront de la malnutrition aiguë cette année. Près de 133.000 enfants scolarisés courent un risque immédiat d’abandonner l’école », indique le communiqué.

Les partenaires humanitaires ont élaboré un plan opérationnel pour la prévention de la famine afin d’intensifier immédiatement les interventions humanitaires pour sauver des vies et protéger les moyens de subsistance. Le plan reflète un changement significatif de la riposte à la sécheresse, qui est en cours depuis la fin de 2015, afin de renforcer les efforts de prévention contre la famine. Les humanitaires en Somalie cherchent actuellement 825 millions de dollars pour atteindre les plus vulnérables avec une aide vitale jusqu’en juin, car les conditions de sécheresse continuent de s’aggraver. Les épidémies de malnutrition et de maladies liées à la sécheresse et les migrations de détresse sont déjà en hausse. Selon l’Ocha, les partenaires humanitaires envisagent de traiter 200.000 enfants sévèrement malnutris d’ici juin.

Les partenaires de la sécurité alimentaire prévoient également de fournir à 5,5 millions de personnes une aide alimentaire d’urgence, tandis que les partenaires nutritionnels cibleront 2,2 millions de personnes.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here