Une feuille de route de l’ONU pour la mise en œuvre des ODD en Afrique du Nord

0

L’organisation des Nations unies (Onu) s’est engagée à accompagner l’Afrique du Nord dans l’atteinte des Objectifs de développement durables (Odd). En effet, se sont vingt-quatre organisations onusiennes, institutions internationales et bailleurs de fonds opérant en Afrique du Nord sont qui sont parvenus à un accord, lors de la réunion tenue les 1er et 2 mars 2018 à Rabat au Maroc (dans le cadre du Mécanisme sous régional de coordination pour l’Afrique du Nord des Nations Unies), sur un projet de feuille de route conjointe pour assurer le suivi et le soutien à la mise en œuvre des Odd dans 7 pays de l’Afrique du Nord (Algérie, Egypte, Lybie, Maroc, Mauritanie, Soudan et Tunisie).

De l’avis des participants, cette feuille de route englobe plusieurs domaines d’intervention communs à savoir le renforcement de la compréhension et de l’appropriation des Odd par l’ensemble des acteurs concernés, l’intégration des Odd dans les politiques publiques, le renforcement des capacités statistiques et le suivi de la mise en œuvre des Objectifs de développement durables ainsi que l’exploitation du potentiel de la coopération Sud-Sud.

La feuille de route se fera sous le pilotage d’un comité conjoint UMA-CEA en concertation avec les points focaux des différentes institutions

Au cours de la période 2018-2019, la feuille de route conjointe régionale se visera les thématiques relevant des Odd prioritaires pour l’Afrique du Nord, tels que la sécurité alimentaire et la création d’emplois décents au profit des jeunes et des femmes. Selon la Commission économique pour l’Afrique (Cea), relevant de l’ONU, la mise en œuvre de la feuille de route se fera sous le pilotage d’un comité conjoint UMA-CEA en concertation avec les points focaux des différentes institutions.

Parmi les organisations présentes au Maroc, il y a l’Union du Maghreb Arabe et plusieurs agences des Nations Unies dont les représentants régionaux de la FAO et du FIDA, les coordinateurs et représentants du Système des Nations Unies en Algérie, Egypte, Maroc, Mauritanie, l’ESCWA, l’OIT, l’ONUDI, le PNUD Maroc et Mauritanie, l’UNESCO et l’UNICEF. A cette liste déjà longue, il faut ajouter la participation des acteurs de développement clés comme l’AIDMO, la BAD, la BID, le CIDC, l’ISESCO, l‘ITFC et l’OADA.

Pour mémoire, l’Agenda de développement 2030, entré en vigueur le 1er janvier 2016, est le cadre de référence mondial qui oriente les politiques et actions de développement au niveau national, régional et international. Il focalise ces efforts autour de 17 objectifs clés, connus sous le nom d’Objectifs de Développement Durable. Dans le cas des pays africains, ces objectifs convergent à plus de 90% avec ceux de l’Agenda 2063 fixé par l’Union Africaine.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here