Le CNCR appuie la gouvernance forestière du Sénégal

0

La lutte contre l’exploitation irrationnelle des forêts s’intensifie dans la région de Kolda, plus précisément dans le département de Médina Yoro Foula. C’est dans cette logique que le Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (Cncr) et ses partenaires se sont engagés à investir 479 millions de francs CFA dans la localité via le projet intitulé « Commun » financé par l’Union européenne qui milite pour la protection des ressources forestières.

« Ce projet est intitulé ‘Commun’ (Citoyens et organisations locales mobilisés pour un meilleur usage des ressources naturelles). Parce que là, on s’est dit que ce projet doit appartenir à toute la population. Car la forêt est un bien. Et à Médina Yoro Foula, il y a énormément de problèmes liés à la coupe abusive de bois. Donc, pour la bonne gouvernance des forêts, nous avons décidé de travailler dans ce sens-là et prendre les préoccupations des populations », explique Amadou Mactar Mbow, secrétaire général du Cncr à l’occasion de a cérémonie de lancement du projet mardi 26 février 2018 à la mairie de Médina Yoro Foula.

Selon M. Mbow, plusieurs activités économiques sont inscrites dans l’agenda de ce projet. Il s’agit entre autre de la pèche, de l’élevage, de l’apiculture, du maraichage, de l’embouche. Ainsi, les membres du Cncr incitent les populations du département à rédiger des projets afin d’obtenir des financements et travailler pour subvenir à leurs besoins.

« Les trafiquants de bois viennent de la Gambie et parfois même, ce sont les fils de la région de Kolda qui ont pillé la forêt au détriment des populations. Donc, si ce projet peut faire renaitre l’espoir chez les populations, en régénérant la forêt, nous ne pouvons que nous en réjouir. Car, en tant qu’élus locaux, nous ne pouvons pas faire ce travail, du fait d’un manque de moyens financiers », s’est enthousiasmé Abdoulaye Baldé, représentant le maire de Badion.

Pour rappel, le trafic de bois dans la région de Kolda, notamment à Médina Yoro Foula, demeure un commerce très lucratif, qui rapporte énormément à la Gambie, base arrière de cette coupe illicite. Du fait de cette coupe abusive de bois, aujourd’hui, cette partie nord de la région de Kolda, considérée comme le grenier du Fouladou, est devenue un « désert ». Dans le souci d’assurer une gestion rationnelle des ressources forestières, le Conseil national de concertation et de coopération des ruraux s’est engagé, en plus d’assurer la protection de la forêt du département, à procéder à un aménagement de certains massifs forestiers. Le but visé, à travers cette politique d’aménagement, est de permettre à la population de tirer des bénéfices de l’exploitation de la forêt sans compromettre son capital. Ce, grâce à une exploitation qui se fait de façon rotative, dont le rythme est conforme à la capacité de régénération des espèces coupées.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here