Un soutien technologique de la Chine pour la construction de la GMV

0

L’Institut d’écologie et de géographie du Xinjiang sous l’égide de l’Académie des sciences de Chine mardi a annoncé 10 avril 2018 avoir approuvé un projet visant à offrir un soutien technologique à la construction de la Grande muraille verte (Gmv) de l’Afrique.

D’après Lei Jiaqiang, directeur de l’institut, la Chine coopérera avec la Mauritanie, le Nigeria et l’Ethiopie, parmi d’autres pays africains de la Grande muraille verte, pour diagnostiquer systématiquement la désertification et les besoins techniques dans la région.

A l’en croire, le projet apportera en Afrique les technologies, les matériaux et les produits de la Chine pour la prévention et le contrôle de la désertification, et permettra d’effectuer des évaluations sur l’adaptabilité environnementale.

Il inclura également la formation du personnel et le renforcement des capacités concernant les mesures de lutte contre la désertification dans les pays africains traversés par la Grande muraille verte. Certaines entreprises chinoises chargées de la prévention et du contrôle de la désertification participeront également au projet.

Pour rappel, l’initiative de la Grande muraille verte de l’Afrique a été proposée par l’Union africaine (Ua) en 2007. Elle vise à empêcher la désertification qui apporte la sécheresse, la famine et la pauvreté à travers la région sahélienne.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here