L’expropriation des terres tourne au vinaigre en Algérie

0

La décision du wali d’Oran d’exproprier des terres à un propriétaire terrien agricole au profit de l’érection d’une usine du constructeur automobile Peugeot est catégoriquement rejetée par l’agriculteur qui dénonce dans un enregistrement vidéo diffusé sur les réseaux sociaux la décision de l’autorité.

Comme le précisent les médias locaux, ils sont en réalité huit à se voir reprendre leurs terres contre indemnisation, sur une superficie totale de 120 ha. Une consolation qui ne rend pas la pilule moins amère. Si la situation n’a pas tardé à tourner au scandale, l’exécutif a, dans un communiqué, rappelé qu’il n’était nullement impliqué et que les zones industrielles prévues pour être construites sous peu dans 34 wilayas du pays seront réalisées « sur instructions du président Bouteflika, en dehors des terres agricoles ».  Le parquet d’Oran a d’ores et déjà annoncé l’ouverture d’une enquête pour « dilapidation du foncier agricole ».

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here