Hilton s’engage pour des voyages et le tourisme durable en Afrique

0

Hilton, le célèbre Le groupe hôtelier américain fondé par Conrad Hilton compte investir un million de dollars pour son nouveau projet intitulé Big Five visant la promotion des voyages et le tourisme durable sur le continent africain.

La mise en place de ce nouveau projet s’inscrit dans le cadre du lancement des objectifs « Travel with Purpose 2030 » qu’Hilton s’est fixés et qui consistent à doubler les investissements sociaux de la société et à réduire de moitié son empreinte environnementale à l’échelle mondiale. Dans un premier temps, il sera doté d’un budget d’un million de dollars.

Si l’on se fie aux dirigeants du groupe hôtelier américain, le projet concerne la gestion de l’eau. Suffisant pour Hilton de s’engager à optimiser sa consommation d’eau qui devrait ainsi « diminuer de 50 % ». Avec l’appui de ses nombreux partenaires dans les pays africains, Hilton va lancer 20 projets hydrauliques dans les 12 années à venir et cibler les communautés à risque. « L’Afrique est un continent incroyablement varié, qui présente autant de défis que d’opportunités. Alors que nous poursuivons notre croissance dans la région, nous nous attelons à promouvoir les voyages et le tourisme durable », a affirmé Chris Nassetta, le chef de la direction du groupe Hilton.

En ce qui concerne le Forum sur les investissements hôteliers en Afrique à Nairobi, le président et chef de la direction de Hilton, Chris Nassetta, déclare : « Hilton s’engage à créer un impact social et environnemental positif dans chaque communauté où nous évoluons. L’Afrique est un continent incroyablement varié, présentant autant de défis que d’opportunités. Alors que nous continuons notre expansion dans la région, nous nous attelons à promouvoir les voyages et le tourisme durable. Aujourd’hui, nous avons le plaisir d’intensifier nos efforts par l’entremise d’un engagement d’un million de dollars, ce qui nous permettra d’investir et de faire avancer des initiatives promouvant les compétences des jeunes, de diminuer les risques de traite des personnes, de dialoguer avec les entrepreneurs locaux sur l’intégralité de notre chaîne d’approvisionnement, d’améliorer les efficiences hydrauliques et de promouvoir un tourisme responsable axé sur les animaux sauvages. »

« La visite du président et chef de la direction de Hilton en Afrique arrive à point nommé et envoie un message clair à l’égard des investisseurs soucieux de l’environnement sur l’ensemble du continent. Elle permettra de placer la barre encore plus haut pour les futurs projets hôteliers en Afrique. L’intérêt croissant de Hilton pour le marché prometteur et émergent d’Afrique est un véritable atout pour la création d’emploi chez les jeunes, et contribuera de manière significative à une croissance économique durable et à une prospérité partagée », déclare Leila Ndiaye, présidente et cheffe de la direction de l’Initiative for Global Development. »

Un appui au tourisme durable

Déterminée à pérenniser sa croissance et en Afrique, Hilton affiche une présence continue sur le continent depuis 1959. Avec 53 établissements dans son portefeuille de développement, Hilton prévoit de doubler son implantation sur le continent au cours des cinq prochaines années. Cela inclut des entrées sur de nouveaux marchés tels que le Botswana, le Ghana, le Swaziland, l’Ouganda, le Malawi et le Rwanda.

Le projet Big Five concerne aussi la protection de la faune. Hilton compte sensibiliser les touristes de passage dans ses établissements à la déclaration WTTC de Buenos Aires sur les voyages. Cette initiative vise à impliquer les acteurs du tourisme dans la lutte contre le commerce d’espèces sauvages.

Aux Seychelles, le groupe Hilton compte aussi soutenir l’agriculture écologique en s’approvisionnant auprès des agriculteurs locaux qui produisent des aliments bio. Parallèlement, le groupe va favoriser, en partenariat avec le Fonds international de développement agricole (Fida), la création de jardins maraîchers, où il souhaite s’approvisionner à 80 % en légumes.

Le groupe Hilton qui emploie 163 000 personnes dans 106 pays s’est déjà investi dans le recyclage en lançant le projet « Soap4Hope ». Implanté en Afrique, notamment au Kenya, en Namibie, aux Seychelles, au Cameroun, en Guinée Équatoriale, à Maurice, en Éthiopie et au Nigeria, ce projet à caractère social forme les communautés défavorisées au recyclage des morceaux de savons provenant des établissements hôteliers. Selon le groupe, « Depuis 2014, plus de 39 tonnes de savon ont été recyclées par 14 établissements Hilton participants au programme Soap4Hope, créant ainsi plus de 7 000 barres de savon reconstitué par mois ». Hilton compte poursuivre ce projet, en partenariat avec Diversey, un fournisseur américain de produits de nettoyage et d’hygiène destinés aux clients du secteur de l’hôtellerie.

Les 41 hôtels opérationnels de Hilton en Afrique ont réalisé 460 projets bénévoles depuis 2012 pour soutenir leurs communautés et gérer leur impact environnemental.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here