EnR : un programme de formation et de recherches lancé au Sénégal

0

Le programme, piloté par le Centre international pour la formation et la recherche en énergie solaire (CIFRES) de l’Ecole supérieur polytechnique de Dakar (ESP) d’un montant de plus de 120 millions de FCFA et qui vise à « former environ 200 techniciens et électriciens au Sénégal » est lancé par le Centre de recherches pour le développement international du Canada (CRDI) et « Meridiam », lundi 11 février 2019 à Dakar, la capitale Sénégalaise.

Il inclura également « un volet de recherche appliquée et adaptée au contexte ainsi qu’un soutien technique aux entreprises mis en œuvre par le centre de tests des systèmes solaires PV (CT2S) », renseigne le document de présentation dudit programme remis à la presse.

« Nous aidons et nous finançons l’Ecole supérieur polytechnique de Dakar pour soutenir un programme de renforcement de capacités dans la filière des énergies renouvelables, d’un montant de plus 120 millions de FCFA », a dit le président-directeur général de Meridian, Thierry Deau, lors de la cérémonie de lancement du programme de renforcement de capacités sur les énergies renouvelables en Afrique de l’Ouest.

Selon lui, « l’idée est de faire de Dakar un centre d’excellence en termes des énergies renouvelable qui va rayonner sur toute l’Afrique ».

« Ce projet universitaire est une façon pour nous, investisseurs de long terme, de prolonger notre engagement pour le Sénégal en particulier et de poursuivre notre engagement en faveur du renforcement des capacités en Afrique », a-t-il souligné.

« C’est une collaboration très innovante mettant en valeur les compétences et les expertises complémentaires du CRDI et de Meridian, ainsi qu’un intérêt commun pour le développement durable en Afrique de l’Ouest », a déclaré de son côté le président du CRDI, Jean Lebel.

« Nous attendons que 200 personnes, agents, techniciens et chercheurs, participent à la formation pour avoir la capacité de faire le travail requis pour l’expansion du secteur des énergies renouvelables », a renchéri le chef de programme CRDI, Ann Weston.

Elle a indiqué que « le programme vise à préparer les jeunes sénégalais à se former pour travailler dans le secteur des énergies renouvelables et de soutenir de l’énergie solaire qui est un moyen important d’achever les objectifs de développement durable ».

« Avec le pilotage des modules de formation et les recherches au Sénégal, il y aura des réseaux d’agents, des techniciens, des ingénieurs, des formateurs et chercheurs avec les compétences pour développer ce secteur dans la région de l’Afrique de l’ouest », a-t-elle ajouté.

Les partenaires techniques dudit programme sont l’Ecole supérieur polytechnique (ESP) de Dakar et l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne à travers le PV-LAB.

Moctar FICOU : VivAfrik                 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here