Les experts se penchent sur l’état des lieux des ressources en eau en Afrique de l’ouest

0

La problématique de l’état des lieux des ressources en eau pour des approches de solutions en Afrique de l’ouest a réuni, mercredi 20 février 2019 à Lomé au Togo, les acteurs régionaux du secteur du liquide précieux autour d’un atelier de trois jours pour valider les documents y afférents.

La gestion des ressources en eau recouvre des questions diverses et complexes, telles que la réponse aux besoins fondamentaux des populations, l’anticipation des crises et la préservation de la ressource, la participation, le recouvrement des coûts… L’augmentation rapide de la population de la région ouest-africaine, l’accroissement de la dégradation environnementale et des pollutions, la menace d’une ressource en diminution, incitent à la mise en place d’une gestion intégrée tenant compte de l’ensemble des usages et impliquant l’ensemble des acteurs concernés.

Ce séminaire de haut niveau regroupe les directeurs des ressources en eau, les représentants des organisations de bassin et les chefs d’institution régionale des 15 Etats membres de la CEDEAO. Au cours des travaux, trois documents vont être examinés. Il s’agit notamment des documents sur : les données pays et organismes de bassins de la plateforme WASSMO de l’observatoire régionale de l’eau de la CEDEAO; le rapport provisoire du diagnostic sur le suivi des interventions des acteurs dans le secteur de l’eau, hygiène et assainissement en Afrique de l’Ouest; et le rapport provisoire du nouveau plan stratégique 2018-2022 du Centre de Coordination des Ressources en Eau (CCRE).

L’Afrique de l’Ouest fait face à d’énormes problèmes de gestions des ressources en eau d’où la nécessité de disposer d’informations pouvant aider à équilibrer les besoins de ce secteur. Cet atelier permettra de refonder les actions et les modes d’intervention du CCRE.

Les données de l’Etude sur l’état des lieux des ressources en eau ont été collectées par les Etats membres de la CEDEAO et des organes de bassin à travers une vaste campagne de collecte de données. Selon le Chargé des programmes régionaux du CCRE, M. Dédéou Toure Mahamane, il est question à cette rencontre de Lomé, d’étudier, examiner et valider les données traitées pour disposer les résultats dans le portail de l’observatoire régional de l’eau.

Les interactions sont complexes entre les politiques de l’eau, les politiques économiques générales, et les diverses politiques sectorielles, y compris d’environnement, et toutes ces politiques ne sont pas nécessairement cohérentes et harmonisées. Aussi, avec la mise en place du Cadre Permanent de Coordination et de Suivi de la gestion intégrée des ressources en eau, la CEDEAO, en collaboration avec l’UEMOA, et en consultation avec l’ensemble des parties prenantes, entend harmoniser et intégrer ces diverses politiques et définir un cadre de politique de l’eau à l’échelle de l’Afrique de l’Ouest afin de concilier rationalité économique et équité sociale, développement économique et préservation de l’environnement.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here