Lutte contre la désertification : la Chine appuie huit pays d’Asie et d’Afrique

0

Les autorités Chinoises ont décidé de s’investir dans la dans la lutte contre la désertification dans huit pays asiatiques et africains. C’est ce qu’a déclaré Zhang Jianlong, Chef de l’administration d’Etat des forêts et des prairies. En termes clairs, la Chine envisage d’aider à contrôler la désertification le long des artères dans huit pays d’Asie centrale et d’Afrique.

« Des discussions sont en cours alors que la Chine s’attend à ce que le Secrétariat de la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification (CNULD) demande un investissement chinois d’environ 2 millions de dollars dans le fonds destiné à soutenir la coopération Sud-Sud », a-t-il laissé entendre.  

La Chine dresse également une liste des technologies et des demandes en matière de désertification pour les pays le long de « la Ceinture et la Route » dans le cadre des efforts visant à promouvoir la prévention et le traitement de la désertification à l’échelle internationale, a ajouté M. Zhang lors d’une réunion de la CNULD qui s’est tenue à Guiyang, capitale de la province du Guizhou, dans le sud-ouest de la Chine.

La Chine a réalisé des progrès remarquables dans la lutte contre la désertification au cours des dernières années, grâce au lancement de grands projets écologiques, dont le projet de brise-vent Sanbei (dans le nord-est, le nord et le nord-ouest du pays) et le projet de transformation des terres agricoles marginales en forêts.

Selon une récente recherche de la NASA, la Chine et l’Inde ont contribué à un tiers de l’écologisation de la Terre au cours des deux dernières décennies, une zone équivalente à la forêt tropicale amazonienne.

« Les pertes économiques dues à la dégradation des terres sont estimées à 1,3 milliard dollars par jour. Chaque minute, 23 hectares de terres sont dégradés », a expliqué Ibrahim Thiaw, secrétaire exécutif de la CNULD, appelant des efforts mondiaux pour vaincre « le cancer de la Terre » qui touche plus de 1,5 milliard de personnes dans le monde.

Créée en 1994, la CNULD vise à améliorer les conditions de vie pour les personnes vivant dans les zones arides et à parvenir à un monde neutre en matière de dégradation des terres, conformément au Programme des Nations Unies pour le développement durable à l’horizon 2030.

Moctar FICOU / VivAfrik               

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here