Près 250 millions $ de la Banque mondiale pour des logements abordables au Kenya

0

L’institution de Bretton Woods va contribuer financièrement à la mise en place des logements abordables au Kenya. Ainsi, le pays va bénéficier près de 250 millions $ de la Banque mondiale (BM) pour financer ces infrastructures, a-t-on appris mercredi 1er mai 2019 d’un communiqué de la Banque.

Le nouveau financement permettra d’accorder des prêts à long terme aux Kenyans désirant obtenir un logement. Il sera piloté via la Kenya Mortgage Refinance Corporation (KMRC).

Cette institution financière, détenue à 80 % par le secteur privé, fournira des financements à long terme aux banques, qui pourront accorder des prêts immobiliers plus avantageux aux Kenyans.

A travers ce financement, la BM veut mettre en œuvre son Kenya Affordable Housing Finance Project visant à tripler la proportion de ménages urbains ayant accès à un prêt immobilier.

Cette opération vient soutenir le projet du Big Four Agenda du président Uhuru Kenyatta, visant à assurer aux Kenyans l’accès à quelque 500 000 logements en cinq ans. Ceci, pour tacler le déficit croissant de logements dans le pays, qui est actuellement estimé à 200 000 logements par an et devrait passer à 300 000 d’ici à 2020.

« Le logement urbain reste actuellement inabordable pour la plupart des Kenyans en raison du coût du financement, de la courte durée des prêts et du coût élevé des propriétés », a indiqué Felipe Jaramillo, directeur de la Banque mondiale au Kenya.

Alors que les intentions affichées par le chef de l’Etat tardent à se concrétiser dans le domaine, le projet de logements sociaux du gouvernement a fait l’objet de nombreuses controverses. En octobre dernier, le gouvernement avait annoncé un plan de mobilisation de près de 545 millions $ en faveur du projet, pour l’exercice fiscal en cours.

Moctar FICOU / VivAfrik  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here