VivaTech 2019, le salon de l’innovation vu par les journaux

0

Officiellement lancé, jeudi 16 mai 2019 à Paris, la capitale française, le salon Viva Technology, consacré à l’innovation et aux dernières avancées en matière de technologie, se poursuivra jusqu’au samedi 18 mai prochain (cette journée sera ouverte au grand public). Plusieurs médias ont jeté leur dévolu sur cette rencontre internationale de haut niveau à l’instar de lci.fr qui indique que ce salon sera « l’occasion d’en savoir plus sur l’intelligence artificielle, les robots, la 5G ou encore le monde connecté de demain ». 

Le site d’information africanews.com préfère pour sa part mettre en exergue la place de l’Afrique au salon. Il titre à cet effet, « Salon Vivatech de Paris : les Africaines au cœur de l’innovation ». « La technologie africaine se conjugue au féminin à l’exposition Vivatech ouverte jeudi à Paris. Algérie, Maroc, République démocratique du Congo, Rwanda, Sénégal… Les pays africains présents dans la capitale française s’illustrent par une présence féminine active dans le secteur de la technologie, souvent dominé par les hommes », lit-on dans le journal.

Pour Djaoued Halal, CEO d’Addex Technologie en Algérie qui s’est confié à nos confrères, la parité est une évidence quand on recherche l’efficacité. « Il se trouve qu’aujourd’hui les femmes sont très performantes… Et donc vous m’avez posé la question de savoir si je leur donne la chance, non ! C’est elles qui me donnent la chance de venir chez nous, parce qu’elles sont performantes. Et aujourd’hui, la parité dans l’entreprise doit être respectée par définition parce que s’il y a la performance chez la femme, il faut qu’elle fasse partie de notre entreprise. C’est clair ».

Poursuivant son speech, il laisse entendre : « … Souvent, on est amené à diriger les hommes qui n’ont pas forcément la même vision que nous ou qui n’ont pas l’habitude d’être dirigés par une femme. Mais ça ne veut pas dire que c’est impossible ».

Le quotidien en ligne n’a pas manqué d’évoquer les difficultés rencontrées par les femmes dans cette aventure. « C’est pas du tout facile quand on est une femme dans un milieu d’hommes d‘évoluer professionnellement, et en plus quand on est amené à créer une start-up, c’est encore moins facile, parce que souvent, on est amené à diriger les hommes qui n’ont pas forcément la même vision que nous ou qui n’ont pas l’habitude d‘être dirigés par une femme. Mais, ça ne veut pas dire que c’est impossible. Mais personnellement, j’ai reçu beaucoup de soutien de mon père qui m’a beaucoup encouragée et qui quelque part me faisait comprendre que même si on est une femme, on peut tout faire » conclu le journal qui cite Boussoura Talla co-fondatrice de la start-up Settic, basée au Sénégal.

 Autre journal, autre titraille. futura-sciences.com titre à sa Une « VivaTech 2019 : Futura vous fait découvrir les innovations de demain ces 16 et 17 mai ». Selon notre consœur, Floriane Boyer, « Le salon mondial de l’innovation et des technologies de demain VivaTech revient à Paris du 16 au 18 mai, au Parc des expositions de la Porte de Versailles ». Pour cette 4ème édition, précise-t-elle « l’évènement joue à nouveau la carte de la démesure, en réunissant pas moins de 9.000 start-ups, 1.900 investisseurs et 450 conférenciers, venus du monde entier (125 pays seront représentés), dont des poids lourds de la scène internationale tels que le patron d’Alibaba, le fondateur de Wikipédia ou encore le vice-président de Huawei ».

D’après notre source, « Cette année seront mis à l’honneur, entre autres, la GreenTech, au service de l’innovation et de la transition énergétique et solidaire, les femmes dans la tech et le développement de la tech en Afrique ». VivaTech a pour vocation de servir de terreau pour favoriser la collaboration entre start-ups et grands groupes ».

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here