Un accord tripartite signé au Nigeria en faveur des exportations hors pétrole

0

La Nigeria export import bank (NEXIM), la National inland waterways authority (NIWA) et la Sealink investment limited ont signé un nouvel accord, au Nigéria, portant sur le projet dit du Sealink. L’accord qui entre dans le cadre d’un partenariat public-privé vise à accroître les exportations hors pétrole grâce à une optimisation des voies commerciales maritimes du pays.

Cette initiative compte améliorer la connectivité commerciale du Nigeria, grâce à une meilleure exploitation de ses voies navigables. Pour atteindre cette mission, il urge de passer par des investissements accrus dans le domaine des infrastructures afin de profiter du potentiel qu’offre le marché interne, sous-régional et international, tout en accélérant l’intégration économique et en réduisant les coûts logistiques.

Dans le cadre d’une stratégie gouvernementale visant à sevrer le Nigeria de sa dépendance au pétrole en diversifiant l’économie, le nouveau projet devrait permettre de plus que doubler les revenus issus des exportations hors pétrole du pays. Les promoteurs du projet Sealink espèrent faire passer les recettes annuelles des exportations non pétrolières du Nigeria, de 500 millions $ actuellement à 1,2 milliard $ par an, en s’appuyant sur le secteur minier.

« La réalisation des voies navigables intérieures, avec le transport, garantira non seulement la sécurité des routes, mais aussi que les sommes considérables consacrées à l’entretien des routes soient affectées à d’autres domaines, notamment la santé, l’éducation et la création d’emplois » a indiqué le directeur général du NIWA, Olorunibe Mamora.

Le projet vise aussi à doper les échanges entre le Nigeria et les pays de la CEDEAO, tout en jouant un rôle catalyseur dans la réalisation de l’un des projets prioritaires des programmes de développement communautaire de l’organisation.       

Moctar FICOU / VivAfrik          

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here