RDC : 300 activistes des droits de l’homme capacités sur la gestion durable des forêts du bassin du Congo

0

Assurer la gestion durable des forêts du bassin du Congo est l’objectif fixé par l’ONG Village Suisse basée à Genève. C’est dans cette optique que l’Organisation non gouvernementale a organisé, du 15 au 16 juillet 2019, un atelier sur le renforcement des capacités de trois cents activistes des droits de l’homme en matière de la gestion durable des forêts du bassin du Congo.

A l’issue de cette session de formation, les participants devraient être en mesure de sensibiliser les habitants de la RDC et leurs voisins du Congo-Brazzaville sur les bonnes manières de gérer ces espaces en vue d’atténuer les menaces liées au réchauffement climatique, a expliqué le représentant de l’ONG Village Suisse, Boniface Kanku.

« Ils auront une mission noble de sensibiliser la population, les peuples autochtones sur la manière de bien gérer les forêts, de mobiliser, sensibiliser la police ainsi que les autorités pour s’occuper de la gestion de la forêt. On ne peut plus laisser n’importe qui, des étrangers tromper des villageois avec un sac du riz, un sac du sel en contrepartie de la coupe des arbres alors que le monde souffre du changement climatique. Aucun pays n’est épargné par le changement climatique », a affirmé M. Kanku.

Poursuivant son speech, il ajoute que les activistes recyclés « auront une mission noble de sensibiliser la population, les peuples autochtones sur la manière de bien gérer les forêts, de mobiliser, sensibiliser la police ainsi que les autorités pour s’occuper de la gestion de la forêt ».

Concluant son allocution, celui qui a organisé la session de recyclage de ces agents sous l’égide de l’ONU a expliqué qu’à ce jour, aucun pays n’est épargné par les changements climatiques. « En RDC, les années passées, le mois de juillet était toujours froid. Maintenant, tout le monde transpire parce qu’on ne sent plus le froid d’il y a cinq à dix ans. Se laver l’avant midi, c’était un problème ! Mais, ces jours-ci, la chaleur monte à partir de 6 heures. Cela montre que la RDC est déjà affectée. Tous ensemble, luttons contre le réchauffement climatique ».

Moctar FICOU / VivAfrik                 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here