50 millions de tonnes de dioxyde de carbone capturées par l’atmosphère terrestre

0

Les graves incendies survenus dans l’Arctique ont contraint l’atmosphère terrestre à capturer 50 millions de tonnes de dioxyde de carbone depuis le début du mois de juin 2019, ont relayé les médias russes.  

Cette quantité est, d’après l’Organisation météorologique mondiale (OMM), supérieure aux émissions totales de dioxyde de carbone provenant de tous les incendies dans l’Arctique entre juin 2010 et 2018. S’exprimant à ce propos lors d’une réunion à Genève, Claire Nellis, porte-parole de l’OMM a laissé entendre que « le temps exceptionnellement chaud et sec qui règne dans l’hémisphère nord contribue au déclenchement d’incendies de la Méditerranée au pôle Nord ».

 « Les changements climatiques dus aux températures élevées et à la rareté des pluies augmentent sensiblement le risque d’incendies de forêt et prolongent la saison durant laquelle ils se produisent », a poursuivi Mme Nellis.  

La porte-parole de l’Organisation météorologique mondiale a en outre détaillé que depuis début juin, 50 mégatonnes de dioxyde de carbone ont été émises à la suite de plus de 100 incendies dans l’Arctique, ce qui correspond aux émissions annuelles totales de la Suède.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here