Les migrants africains bloqués en Libye seront accueillis par le Rwanda

0

Ouf de soulagement pour les migrants africains bloqués en Libye. En effet, le gouvernement rwandais a signé, mardi 10 septembre 2019, avec l’Union africaine (UA) et le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) un accord pour accueillir les migrants africains bloqués en Libye.

Dans les prochaines semaines, ces réfugiés seront évacués vers le Rwanda où ils seront relogés dans des centres d’accueil. Suivront ensuite 4.700 réfugiés qui sont toujours détenus en Libye. 

Cet accord intervient deux ans après que le pays de Paul Kagamé a annoncé sa volonté d’accueillir sur son sol des migrants bloqués sur le territoire libyen et, pour la plupart, en transit vers l’Europe. Près de 500 personnes originaires essentiellement de la Corne de l’Afrique devraient constituer le contingent qui effectuera le premier voyage vers Kigali, via des vols dont le financement devrait être négocié par l’UA.

Rapatriement volontaire

Selon Babar Baloch, porte-parole du Haut-commissariat pour les réfugiés, ces opérations d’évacuation se feront sur une base volontaire. La priorité sera donnée aux plus vulnérables, comme les enfants et les jeunes non accompagnés, les personnes handicapées et les personnes âgées :  

« Ce matin, à Addis Abeba, le HCR, l’agence des Nations unies pour les réfugiés, avec le gouvernement du Rwanda et l’Union africaine ont signé un accord visant à mettre en place un mécanisme de transit pour évacuer les réfugiés de Libye. En vertu de cet accord, le gouvernement rwandais recevra et protégera les réfugiés et les demandeurs d’asile qui sont actuellement détenus dans des centres de détention en Libye. » 

Après la révélation en 2017 de « marchés aux esclaves » en Libye, où des migrants issus d’Afrique subsaharienne étaient vendus, le Rwanda avait annoncé son intention d’accueillir jusqu’à 30 000 de ces migrants sur son territoire. Avec le nouvel accord, le pays devient donc le premier à prendre l’initiative unilatérale d’accueillir ces réfugiés africains, estimés à plus de 42 000 sur le territoire libyen par l’ONU.

D’après les autorités rwandaises, ces réfugiés, une fois arrivés dans le pays, pourront rejoindre leur pays d’origine, ou « recevoir l’autorisation de rester au Rwanda ». Un véritable geste d’hospitalité salué aux quatre coins du continent africain, dont l’actualité ces dernières semaines a surtout été marquée par les crises xénophobes en Afrique du Sud.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here