AfricArena, l’accélérateur de l’innovation Africaine

0

Miser sur les entrepreneurs et la technologie pour répondre aux défis du continent Africain en les connectant aux grandes entreprises souhaitant innover et aux investisseurs cherchant la pépite de demain. Voici les paris entrepris depuis 2017 par Christophe Viarnaud, entrepreneur français et fondateur d’AfricArena. Premier constat, seulement 1,16 milliards de dollars ont été investis dans les startups africaines en 2018 et majoritairement dans les plus matures d’entre elles. Un montant bien éloigné des 130 milliards de dollars investis dans les startups aux Etats-Unis sur la même période. AfricArena s’est donné pour ambitieuse mission d’une part d’augmenter l’investissement, nécessaire à la croissance des startups et, d’autre part, de leur de nouer des liens forts avec les grandes entreprises, génératrice de commandes et trop souvent difficiles à approcher pour ces jeunes pousses aux ressources limitées.  A l’aube de la troisième édition, les paris semblent être gagnants. L’équipe a parcouru en 2019 les 10 villes africaines leaders dans l’innovation technologique telles que Tunis, Abidjan, Nairobi, Lagos ou encore Dakar. En partenariat avec des entreprises leaders dans leurs domaines telles que Vinci Energies dans l’énergie, Sanofi dans la santé ou Old Mutual dans les services bancaires, les équipes d’AfricArena ont identifié les startups les plus prometteuses et noué des liens forts avec les écosystèmes locaux, a souligné latribune.fr.

1000 startups analysées gagnent leur place sur scène à l’AfricArena Summit

Pratique inédite dans l’écosystème Africain, l’entreprise finance la venue des 80 startups sélectionnées pour leur permettre de pitcher devant les 150 investisseurs présents au Summit les 11 et 12 novembre 2019 mais également de rencontrer les différentes entreprises partenaires, à la recherche de startups pouvant contribuer à leur innovation.. Une recette gagnante qui repose sur une sélection minutieuse des jeunes pousses présentées car seulement 80 des 1000 startups analysées gagnent leur place sur scène à l’AfricArena Summit. Après deux années à établir des liens forts avec les investisseurs locaux, l’entreprise franchit une nouvelle étape en créant une rencontre destinée à rassembler les investisseurs les plus actifs d’Afrique, d’Europe, des Etats Unis et du Japon pour partager leur expérience, leurs analyses et renforcer leur collaboration. La création d’un bootcamp destiné à préparer les startups avant leur passage sur scène sera aussi un temps fort de cette nouvelle édition. Le soutien aux startups les plus prometteuses découvertes lors de l’AfricArena Tour passe aussi par la création d’un incubateur, le French South African Labs. Ce dernier accompagne des startups très early stage pour leur permettre d’accélérer leur développement par du mentoring et l’accès à différentes ressources et expertises (marketing digital, aide aux levées de fond, …). A l’inverse d’autres évènements omnibulés par leur nombre de participants, l’équipe d’AfricArena cherche avant tout l’impact sur les acteurs présents. Ainsi, 90% des startups ayant levé des fonds en Afrique en 2019 étaient présentes à l’édition 2018. L’évènement constitue un véritable accélérateur de valeur comme en témoignent les 2,3 millions de dollars de retombées direct pour les startups ayant participé à la précédente édition. L’équipe espère doubler l’impact dès cette année, renchérit le même média.   

Grand Challenges Addis 2019 : face aux défis sanitaires qui interpellent l’Afrique

La recherche et l’innovation pour une meilleure prise en charge des questions de santé mondiaux. Apporter des réponses et des solutions pragmatiques aux questions de développement et plus particulièrement celles relatives à la santé à travers des échanges entre chercheurs d’horizons divers, tel a été l’objectif de l’édition de cette année de la Réunion annuelle des grands défis (GCAM). Co-organisée par l’Union africaine, le ministère éthiopien de la Santé, Grands Défis Canada, l’Agence des États-Unis pour le Développement International et la Fondation Bill & Melinda Gates, la GCAM a réuni du 28 au 30 octobre 2019, dans la capitale éthiopienne, à Addis Abeba, plus d’un millier de chercheurs et scientifiques en des sessions plénières et de réunions parallèles pour aborder les défis qui interpellent le continent africain en matière de santé. Ainsi, d’éminents chercheurs ont eu l’occasion d’échanger et de partager leur expérience sur leurs travaux à l’image du Burkinabé Abdoulaye Diabaté, porteur principal du projet de Target Malaria, un consortium de chercheurs africains et européens qui a pour objectif de développer et de partager de nouvelles technologies génétiques durables et rentables pour modifier les moustiques et réduire la transmission du paludisme. L’objectif : lâcher 10 000 moustiques génétiquement modifiés dans plusieurs villages de la région pour lutter contre le paludisme, première cause de mortalité. Selon Abdoulaye Diabaté, la Réunion annuelle des grands défis est une « opportunité incroyable » pour partager le travail et la vision de Target Malaria, a souligné intelligences.info.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here