Le Cameroun génère une hausse de recettes forestières grâce au SNOIE

0

Entre 2016 à 2019, le ministère camerounais des Forêts et de la Faune ( MINFOF) enregistré une hausse de recettes forestières estimée à 72,5 millions FCFA grâce aux dénonciations d’exploitation forestière illégale faites via l’approche du Système normalisé d’observation indépendante externe (SNOIE) certifié ISO 9001-2015.

Dans une note d’information du SNOIE, l’on peut lire ceci : « Ce montant a été obtenu en additionnant les sommes des amendes infligées aux exploitants forestiers illégaux et les sommes des ventes aux enchères publiques (VEP) des bois saisis coupés illégalement suite aux dénonciations faites par les organisations de la société civile (…), dans le cadre de leurs activités d’observation indépendante externe (OIE) ».

Les VEP concernés ont eu lieu à la suite de missions de contrôle forestier déclenchées par cinq rapports de dénonciations transmis au MINFOF par la coordination du SNOIE, soit deux rapports transmis en 2016, un en 2018 et deux en 2019.

Le déploiement du SNOIE certifié au Cameroun et son extension au Congo et en République démocratique du Congo (RDC) a été réalisé avec l’appui financier de l’Union européenne et de la FAO (à travers le programme FAO-UE-FLEGT), du Département du développement international britannique (DFID), de Rainforest Foundation UK (RFUK), du Centre for International Development and Training et ses partenaires.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here