Autosuffisance alimentaire : la Côte d’Ivoire atteint 105% sur la période 2014-2017

0

Le ministère ivoirien de l’Agriculture a profité de la cérémonie de présentation des bilans alimentaires de la Côte d’Ivoire de 2014-2017 jeudi 05 décembre 2019 à Abidjan pour informer que la Côte d’Ivoire a  enregistré un taux d’autosuffisance alimentaire de 105% au cours de cette période.

Lors de la rencontre organisée en collaboration avec la Banque africaine de développement (BAD), le ministère de l’Agriculture, à travers un rapport publié à cet effet renseigne que 14 produits primaires ou dérivés participent en volume pour plus de 90% de la quantité totale de disponibilités alimentaires nationales. Parmi ces produits, quatre se distinguent particulièrement avec des disponibilités de plus de 50 kg/pers/an. Il s’agit de l’igname (158 kg/pers/an), du manioc (117 kg/ pers/an), le riz blanchi (109 kg/pers/an) et les plantains (55 kg/pers/an).

« Dans l’ensemble, il est observé une faible variation des disponibilités alimentaires humaines par produit d’une année à l’autre. Cependant, on note un accroissement relativement important en 2017 du riz et des poissons pélagiques », lit-on dans le bilan.

Qui précise que les disponibilités calorifiques moyennes par personne par jour sur la période 2014-2017 sont estimées à 2565 kilocalories (Kcal) avec le minimum de 2548 Kcal en 2014 et le maximum de 2595 kcal en 2017.

Les structures productrices et pourvoyeuses de données agricoles et alimentaires doivent plus collaborer afin de pouvoir disposer de l’ensemble de toutes les données de base nécessaires pour la compilation des bilans alimentaires de la Côte d’Ivoire pour les prochaines années, a exhorté le représentant du ministre de l’Agriculture, Gooré-Bi Kouakou Marcel lors de son intervention.

De son côté, Louis Kouakou qui s’exprimait au nom de la Banque africaine de développement (BAD) a soutenu que « la nécessité des statistiques sur les disponibilités alimentaires n’est plus à démontrer. Elles permettent, entre autres, d’avoir une idée de la disponibilité pour la consommation humaine pour chaque produit ».

Rappelons que cette initiative entre dans le cadre du programme d’amélioration de la stratégie agricole de la Côte d’Ivoire.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here