Sénégal : quatre nouvelles centrales photovoltaïques inaugurées dans les îles du Saloum

0

Quatre nouvelles centrales « solaires de dernière génération » sont érigées dans les îles de Bettenty, Djirnda, Bassoul, et Dionewar, des localités situées dans la région de Fatick. Ces infrastructures, estimées à 4,8 milliards de francs CFA, ont été inaugurées, jeudi 19 décembre 2019, par le ministre Sénégalais du Pétrole et des Energies, Mouhamadou Makhtar Cissé, et l’ambassadeur de la République d’Allemagne au Sénégal, Stephan Roken.   

L’ancien directeur général de la Société nationale d’électricité du Sénégal (SENELEC) a expliqué, lors de la cérémonie officielle d’inauguration symbolique de la centrale solaire de Dionewar d’une puissance de 402 kilowatts que ces centrales sont des centrales « solaires de dernière génération ».

« Ces centrales, nichées dans des îles du Saloum, utilisent la technologie hybride, solaire, diésel dans la résorption de la fracture énergétique et pourront donner grâce à cette technologie de l’électricité en continue durant 24 heures tous les jours aux populations », a-t-il expliqué.

« Ce qui n’était pas le cas auparavant où les populations de ces îles n’avaient qu’entre 12 heures ou 18 heures d’électricité par jour », a-t-il rappelé, en présence des autorités administratives de la région de Fatick et des autorités locales des îles du Saloum bénéficiaires de ces réalisations.

Selon le ministre, ces « belles réalisations » dans le domaine des énergies renouvelables, témoignent de « l’exemplarité » de la coopération entre le Sénégal et l’Allemagne.

« Cela constitue également une illustration parfaite du combat que nous menons pour l’accès à l’électricité pour tous (…) afin d’améliorer les conditions de de vie des populations rurales, pour qu’elles puissent aspirer à l’émergence au même titre que celles des zones urbaines », a ajouté M. Cissé.

Réalisées dans le cadre du Programme de promotion des énergies renouvelables, grâce à la coopération allemande, le projet concerne également, en plus des quatre centrales des îles du Saloum, la réalisation de trois centrales hybrides à Goudiry, Kidira, et Médina Gounass, a indiqué pour sa part l’actuel directeur général de la SENELEC, Pape Demba Bitèye. A l’en croire, il y a aussi une centrale solaire de 23 mégawatts à Diass raccordée au réseau interconnecté de SENELEC.

M. Bitèye a rappelé que l’ambition du gouvernement du Sénégal d’augmenter de 30% la part des énergies renouvelables « passe nécessairement » par l’introduction de centrales solaires connectées au réseau de SENELEC.

« La concrétisation de cet important programme de promotion des énergies renouvelables a été rendu possible grâce à un financement d’un montant de 38 millions d’euros, dont 34 millions d’euros financés dans le cadre de la coopération allemande qui contribue ainsi à l’atteinte de cet objectif du gouvernement du Sénégal », a expliqué M. Bitèye.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here