Un projet économique et politique pour le développement de l’Afrique voit le jour

0

Un communiqué de presse publié, le 6 février 2020 à Kinshasa en République démocratique du Congo (RDC) par le comité de soutien du « Canal frontalier du rift africain navigable (CFRAN) » a annoncé la mise place de ce projet économique et politique pour le développement de l’Afrique en général, en vue de l’intégrer dans les mouvements de la mondialisation.             

Le document transmis à la presse souligne que cette initiative vise les enjeux économique, géopolitique et poursuit plusieurs objectifs dont notamment, la promotion de l’intégration économique régionale en ayant comme objectif, de répondre aux enjeux de la mondialisation ; au rétablissement du préalable de la paix et de la sécurité ainsi qu’à la promotion des politiques efficientes.

Le développement visé par ce projet concerne différents secteurs tels que les domaines énergétiques et écologiques, la création des barrages électriques plus puissants et le renforcement de la capacité des barrages existants ainsi que la protection de l’écosystème des lacs et la lutte contre la déforestation, précise le texte.

Le CFRAN cible la création d’emplois aux niveaux régional, africain et mondial ; l’amélioration et l’augmentation de la production des richesses nationales ; la coordination des politiques économiques nationales ; la gestion démographique et l’urbanisation, a encore détaillé le CFRAN sur secteurs économiques et politiques.

« L’Afrique va vite être reconnue par ses startup, ses spécificités régionales et professionnelles. Les services bancaires par téléphones tels que Mobile Banking, M-Pesa, M-Payement, en sont une illustration », lit-on dans le communiqué.

Désigné en swahili « Sula ya amani » (visage de la paix en français), ce projet économique et politique du CFRAN est un plan de redressement économique en faveur de la région des Grands lacs africains, visant la canalisation des lacs Victoria, Albert, Edouard, Kivu, Tanganyika, Moero, Malawi à l’océan indien.

Rappelons que ce projet de redressement économique du Comité de soutien et de plaidoyer pour la région des Grands lacs africains (CSP-REGLA), a été créé en mars 2013 en France.

Moctar FICOU / VivAfrik  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here