L’Angola lance officiellement son premier Recensement de l’agro-élevage et de la pêche

0

Le ministre Angolais d’État à la Coordination économique, Manuel Nunes Júnior a présidé, dimanche 16 août 2020 dans la commune de Gangula, province de Cuanza Sul, le premier Recensement officiel de l’agro-élevage et de la pêche (RAPP) sur toute l’étendue du territoire national.

Lors de son speech, le responsable a souligné l’importance du RAAP dans la modernisation et la systématisation des processus de production, ce qui pourrait rendre les activités agricoles et de pêche dans les zones rurales plus efficaces et rentables.

En outre, le ministre d’État a espèré qu’avec le RAPP, les institutions pourront élaborer des politiques et des plans de développement agraire et halieutique avec une base technique et scientifique plus solide visant les investissements.

A ce propos, Manuel Nunes Júnior affirme : « l’augmentation de la production est un impératif national car c’est un facteur important et stratégique pour le développement de l’Angola, puisque nous prévoyons des résultats significatifs dans le changement de la structure économique actuelle du pays ».

Poursuivant son allocution, il a informé que l’agriculture familiale est responsable de 70% de la production nationale en ce qui concerne les céréales, les légumineuses, les racines et les tubercules, impliquant environ trois millions de familles dans cette branche.

A l’en croire, l’Exécutif a mis en œuvre des plans d’actions dans les domaines du commerce et de l’accélération de l’agriculture familiale pour installer dans le pays un système d’évacuation des produits des zones rurales vers les centres de consommation.

Ces plans, a-t-il détaillé, permettront également de créer plus d’emplois, d’augmenter les revenus des familles et de lutter contre la pauvreté dans le pays.

Moctar FICOU / VivAfrik                                             

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here