Ghana : bras de fer entre Chinois et Russes pour le contrôle de l’or de Namdini

0

Des ressources considérables, une capacité de production de plusieurs millions d’onces d’or sur plus d’une décennie et des bénéfices potentiellement énormes. Au Ghana, le projet aurifère qui défraie la chronique depuis plusieurs mois est le projet Namdini, propriété de Cardinal Resources, une société doublement cotée (en Australie et au Canada). Le potentiel de cet actif, présenté comme l’un des plus prometteurs en Afrique de l’Ouest, est devenu encore plus évident dans le contexte de crise sanitaire que vit le monde depuis plusieurs mois. Si plusieurs matières premières ont pâti de la pandémie, le prix de l’or est le seul à affoler les compteurs. Il n’en fallait pas plus pour que le géant minier russe Nordgold, qui détient déjà plusieurs mines d’or en Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Guinée), et le groupe chinois Shandong Gold, d’une capitalisation boursière de 14,5 milliards $ (au 18 juin 2020), jettent leur dévolu sur ce projet prometteur. Les deux compagnies se livrent une lutte acharnée pour racheter Cardinal Resources et prendre de facto le contrôle du projet. Ce feuilleton vous est relaté en 10 épisodes. 28 octobre 2019 : Selon une étude, le projet Namdini se classe parmi les meilleurs projets aurifères au monde Cardinal Resources publie une étude de faisabilité selon laquelle son projet ghanéen Namdini aurait la capacité de produire 4,2 millions d’onces d’or (130 tonnes) sur une durée de vie de 15 ans, à un coût global moyen de 895 $/oz. Pour concrétiser ce potentiel, la compagnie devra dépenser 390 millions $, récupérables en moins de 2 ans. Le projet peut générer, apprend-on, sur toute sa durée d’exploitation des flux de trésorerie avant impôts de 1,46 milliard $. « Avec les prévisions de production de l’étude de faisabilité, Namdini se classe parmi les plus grands projets aurifères connus, financièrement solides et non développés au monde », commente Archie Koimtsidis, DG de Cardinal. 16 mars 2020 : Le russe Nordgold fait une offre de rachat de 227 millions $ à Cardinal Resources Alors qu’elle vient de boucler une transaction qui porte à 19,9% sa participation dans Cardinal Resources, la compagnie russe Nordgold lance dans la foulée une offensive pour prendre le contrôle total de la société. La compagnie russe Nordgold fait une proposition de rachat de 227 millions de dollars, offrant 45,77 c pour chaque action, soit une prime de 83 % par rapport au cours actuel des actions de Cardinal au moment de l’annonce. Avant de présenter son offre finale, Nordgold veut mener une due diligence sur le projet aurifère Namdini, renseigne agenceecofin.com.

Une volonté d’étendre son empreinte sur le métal précieux ouest africain

Dans un contexte où l’or affole les compteurs, les observateurs voient en cette offre du géant russe une volonté d’étendre son empreinte sur le métal précieux de la région (Afrique de l’Ouest) où elle détient déjà plusieurs projets. 30 mars 2020 : Cardinal autorise Nordgold à mener sa due diligence sur le projet NamdiniQuelques jours après l’annonce de l’offre conditionnelle de rachat de Nordgold, Cardinal Resources indique qu’elle travaille de « manière constructive » avec la compagnie russe. Un accord de confidentialité a été conclu entre les deux parties et Nordgold a reçu un accès total aux données de Cardinal pour pouvoir mener sa due diligence.Il faut noter que si Nordgold est à ce moment le principal actionnaire de Cardinal Resources (avec 19,9% d’intérêts), la compagnie n’a pas encore fait son offre officielle et finale de rachat. 18 juin 2020 : Cardinal annonce une offre concurrente du chinois Shandong GoldDe la concurrence pour Nordgold en provenance de Chine ! Cardinal Resources conclut un protocole d’accord avec le chinois Shandong Gold qui propose d’acquérir 100% de son capital-actions à un prix de 60 c par action. La nouvelle offre, bien qu’encore conditionnelle, représente une prime de 31,1% par rapport à la proposition de Nordgold qui était de 45,77 c.Alors qu’aucun développement n’a été publié depuis concernant la due diligence et l’offre de Nordgold, le conseil d’administration de Cardinal Resources recommande aux actionnaires d’accepter l’offre de Shandong qu’il a soigneusement examinée avec l’aide de plusieurs experts. Les administrateurs de la société, dont les parts cumulées représentent 6,37%, ont indiqué qu’ils ont l’intention de faire de même, en l’absence d’une meilleure proposition. 15 juillet 2020 : Nordgold fait une nouvelle proposition de rachat supérieure à l’offre de Shandong. La compagnie russe Nordgold n’abandonne pas son intention de racheter Cardinal Resources et son projet Namdini au Ghana, alors que le prix de l’or poursuit son ascension. Elle revient à la charge avec une nouvelle offre publique d’achat (OPA), proposant désormais 0,66 dollar australien par action pour acquérir jusqu’à 170 millions d’actions Cardinal.  Nordgold veut ipso facto porter son actionnariat dans la junior minière à 50,1%.La nouvelle proposition représente une surenchère de 10% par rapport à l’offre de Shandong Gold, et une prime de 164% par rapport au cours des actions Cardinal lors de la première offre de Nordgold. Alors que Cardinal discute déjà avec les Chinois, les dirigeants de la junior minière recommandent aux actionnaires de ne pas encore agir, en attendant qu’ils prennent une décision de concert avec les conseillers financiers, ajoute Ecofin.

17 juillet 2020 : Le parlement ghanéen approuve le permis d’exploitation minière du projet Namdini

Le parlement ghanéen ratifie l’accord conclu entre le gouvernement et la société Cardinal Resources en 2017 pour l’octroi d’un permis d’exploitation minière pour Namdini. C’est une avancée importante pour l’entreprise vers son objectif de développer le projet d’or. « Cette ratification et la récente délivrance d’un permis environnemental par l’Agence de protection de l’environnement (EPA) ainsi que l’approbation de notre permis d’extraction d’eau et de notre plan de relocalisation (des populations, NDLR) placent le projet Namdini Gold dans une position extrêmement sûre et solide pour le développement », a déclaré Archie Koimtsidis, PDG de la compagnie. 22 juillet 2020 : Le chinois Shandong Gold surenchérit… Le projet Namdini est plus que jamais sous les feux des projecteurs. Une semaine après l’offre publique d’achat de Nordgold, Cardinal indique avoir reçu une nouvelle proposition de rachat de la part des Chinois. Shandong Gold propose cette fois 0,70 dollar australien pour chaque action de Cardinal, contre 60 c dans sa première offre et les 66 c de la dernière offre de Nordgold. « A la lumière de l’offre améliorée de Shandong Gold, et compte tenu de l’offre de rachat concurrente de Nordgold, il est conseillé aux actionnaires de ne pas agir en ce qui concerne leurs actions pour le moment », indique la compagnie dans un communiqué, précisant qu’elle examine les diverses options. 27 juillet 2020 : Le conseil d’administration de Cardinal recommande aux actionnaires d’accepter l’offre chinoise. Le conseil d’administration de Cardinal, après avoir examiné les dernières offres des deux protagonistes avec ses conseillers financiers, recommande à l’unanimité aux actionnaires d’accepter l’offre de Shandong et de rejeter celle de Nordgold. S’il faut souligner que d’un point de vue financier l’offre de Shandong (395 millions de dollars) est supérieure à celle de Nordgold, les dirigeants de Cardinal ont évoqué plusieurs autres raisons qui motivent leur décision. Entre autres, une transaction avec la compagnie chinoise aurait, selon eux, plus de chances d’aboutir et dans un délai raisonnable. Parallèlement, la finalisation d’un accord avec Nordgold pourrait, selon la junior doublement cotée (ASX et TSX), faire l’objet de problèmes et complications réglementaires (notamment au Canada) parce que le russe n’aurait pas suivi les étapes correctes pour son offre. 30 juillet 2020 : L’offre russe restera « ouverte » jusqu’à la fin du mois d’août. Nordgold publie un communiqué dans lequel il indique aux actionnaires de Cardinal que son offre est « une occasion unique de réaliser une valeur claire, certaine et immédiate pour leurs actions ». La compagnie russe précise que la proposition qui valorise Cardinal à 347 millions de dollars australiens restera d’actualité jusqu’à la clôture de la bourse le 31 août 2020. En outre, la compagnie a balayé les inquiétudes du conseil d’administration de Cardinal concernant de potentielles difficultés de finalisation de la transaction au Canada, précisant que son offre n’est menée que sur le marché australien où elle a déjà obtenu l’autorisation du régulateur Foreign Investment Review Board (FIRB). Elle indique que son offre inconditionnelle présente la certitude d’un paiement en espèces immédiat aux actionnaires dès leurs approbations. Aujourd’hui : Qui contrôlera finalement Cardinal Resources et son projet d’or Namdini ? Les actionnaires de Cardinal Resources n’ont pas encore pris de décision. La compagnie a prévu travailler avec Shandong sur la documentation nécessaire jusqu’à mi-août afin de les aider à faire le bon choix. L’offre de Nordgold expirant fin août, il est possible que de nouveaux développements surviennent d’ici la fin du mois. Mais peu importe le propriétaire final, c’est le projet Namdini qui sortira gagnant de ce feuilleton, car Cardinal Resources aura ainsi trouvé un bailleur de fonds pour financer son développement. Les bénéfices au bout du tunnel seront considérables tant pour les détenteurs que pour le Ghana, actuel leader de la production d’or en Afrique. En attendant, il est important de préciser que le prix de l’or, qui a entamé son ascension vertigineuse au début de ce feuilleton, est toujours sur sa tendance haussière. Il s’est même négocié récemment à 2000 $ pour l’once. La semaine passée, l’or a connu des jours consécutifs de baisse, à la suite de l’annonce d’un vaccin contre la Covid-19 par la Russie, mais est remonté depuis au-dessus de la barre des 1900 $/oz. S’il arrivait qu’un vaccin soit effectivement trouvé et que l’économie mondiale se remette de la crise, les analystes s’attendent tout de même à ce que le métal précieux se stabilise autour de 1800 $ l’once, conclut la source citée plus haut. 

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here