Innovation : la 1re édition d’Innov B2B le 16 décembre 2020

0

Le cluster CE3M et l’Association R&D Maroc organisent les premières rencontres Innovation to Industry, le 16 décembre 2020 en ligne. L’événement est organisé en partenariat avec Anima Investment Network dans le cadre du projet européen The Next Society et bénéficie du soutien du ministère de l’Industrie, du commerce e de l’économie verte et numérique, de l’Agence de coopération internationale allemande (GIZ), de la Caisse centrale de garantie et du réseau des compétences marocaines aux États -Unis. Il réunira une soixantaine de startups, actives dans les secteurs de la mobilité & transport, le développement durable, l’Internet des objets (IoT), l’industrie 4.0, le matériel électrique, électronique, les services mobile et de santé. Elles seront rapprochées des donneurs d’ordres et des industriels marocains d’une part, des investisseurs et des Business Angels, d’autre part, pour les aider à satisfaire leurs besoins de promotion du made in Morocco et de dynamisation du marché local, lit-on dans les colonnes de leseco.ma.

2ème Festival des Fab Labs universitaires au Maroc : la créativité des étudiants mise en lumière !

Après une première édition couronnée de succès en 2019 à la Faculté Polydisciplinaire de Larache (université Abdelmalek Essaâdi), les partenaires du projet « Fab Labs Maroc », impulsé par l’AUF Maghreb, ont organisé la 2e édition du Festival des Fab Labs universitaires à l’Université Ibn Tofai de Kénitra les 10 et 11 décembre 2020. Bien-sûr, le programme de cette seconde édition a dû être repensé pour s’adapter aux contraintes liées à la pandémie de la COVID-19, mais il en a gardé les mêmes objectifs, à savoir : sensibiliser le public, notamment les étudiants, aux activités des Fab Labs et à l’importance qu’ils jouent dans le développement de l’innovation à l’université ; encourager et récompenser la créativité des étudiant.e.s en primant les travaux et activités et pérenniser le réseau des Fab Labs universitaires marocains, en développant notamment le travail en partage entre les équipes. La première journée du festival s’est déroulée à distance autour de plusieurs interventions en webinaires sur les thématiques de la fabrication additive, des Fab Labs et de l’innovation : « Comment la fabrication additive peut améliorer le secteur manufacturier marocain ? » par le Pr. Sébastien Vaudreuil de l’Université Euromed de Fès ; « Les Fablabs d’Afrique de l’Ouest face à la Covid-19 » par M. Dodji HONOU du Réseau Francophone des FabLab d’Afrique de l’Ouest – ReFFAO ; « Des écosystèmes à créer et à faire communiquer » par le Pr. Mohsine BOUYA de l’Université International de Rabat. La journée s’est terminée par la tenue de l’assemblée constitutive du réseau des Fab Labs, qui a vu notamment l’approbation de la charte et de la plateforme du réseau. Le festival s’est poursuivi le lendemain, en présentiel cette fois-ci, dans hall de la Présidence de l’université Ibn Tofail, avec la découverte et la visite des stands des étudiant.e.s par les membres du jury, suivie de la cérémonie de remise des Prix, relaie auf.org.

Veolia Maroc fait de l’innovation et de la formation des piliers de développement

Veolia Maroc et ses filiales Redal et Amendis ont fait de l’innovation et de la formation les piliers de leur développement comme étant des partenaires du Royaume dans la gestion des enjeux environnementaux et la transition écologique. Selon un communiqué de Veolia Maroc, il a été procédé lors de la visite de Christophe Maquet, directeur de la zone Afrique et Moyen-Orient, à la célébration, notamment, du 1er anniversaire du Hubgrade de Redal et au lancement de la 2ème promotion d’alternants au Centre de Formation et de Compétences d’Amendis. « Nous sommes les mieux placés pour accompagner le Royaume et lui garantir une gestion maîtrisée des enjeux environnementaux face au développement économique et industriel. Notre force est non seulement d’avoir la palette des services eau-énergie-déchets mais de savoir créer des ponts et des synergies entre eux et d’être le partenaire de confiance des territoires sur lesquels nous sommes présents. Mieux que quiconque, nous mettons l’innovation et la formation au service de nos clients. Cela nous donne un coup d’avance », explique la même source. « Ici la révolution numérique est en marche. Elle permet d’impulser une culture de l’innovation qui répond aux objectifs d’efficacité et de performance opérationnelle de ses activités dans le Royaume », fait savoir le communiqué. S’agissant de « l’atout Hubgrade, véritable porte d’entrée pour la Smart-City, Veolia a mis la lumière sur une plate-forme de dernière génération qui permet de superviser et piloter à distance et en temps réel, 24H/24 et 7jours/7, les infrastructures et ouvrages des réseaux d’eau potable, d’électricité et d’assainissement liquide ». « Véritable centre d’hypervision construit autour d’un lieu, de compétences et de solutions digitales, le Hubgrade est en permanence relié à 630 postes électriques, 67 secteurs hydrauliques, 27 étages de pression ou encore 45 véhicules d’exploitation. Il gère en temps réel près de 7.000 informations et 1.300 alarmes, dispose d’un système pour pré-localiser les fuites, et ses indicateurs opérationnels, générés automatiquement, garantissent la prise rapide de décision », relève la même source. Veolia note, dans ce sens, que grâce à la data, « ce dispositif apporte une réponse concrète aux contraintes liées à la Covid-19 tout en renforçant des synergies opérationnelles au sein des différents pôles d’activités de Veolia au Maroc ». « Plus connectés, mieux pilotés, les territoires optimisent le fonctionnement de leurs infrastructures, accroissent leur attractivité et leur durabilité », ajoute-t-elle, note fedenerg.ma.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire