Madagascar sous l’emprise des inondations dans le Nord, la sécheresse et la famine au Sud

0

Dans sa dernière note de la conjoncture économique pour Madagascar publiée le 17 décembre 2020, la Banque mondiale a estimé que près de 1,4 million de personnes sont tombées sous le seuil de la pauvreté (à 1,9 dollar par jour) au cours de l’année finissante, ce qui porte le taux de pauvreté à 77,4%, son niveau le plus élevé depuis 2012.

Ces chiffres alarmants font de Madagascar l’un des pays les plus pauvres de la planète avec l’un des sous-sol les plus riche. Ce paradoxe est également marquant en surface. Ce vendredi 22 janvier 2021, le Nord est dévasté par le passage d’Éloïse. Le Sud meurt de faim et de soif. 28 000 tonnes de vivres vont être livrées.

La forte tempête tropicale Éloïse a poursuivi sa route vers l’Ouest. Elle s’est rapprochée des côtes du Mozambique. Elle devrait atterrir sur le continent samedi 23 janvier de l’année en cours. Elle était située, vendredi à 4h35 par 18 °2 Sud et 39 °3 Est. Elle va impacter le Mozambique dans une région déjà fortement touchée en 2019. Les vents sur mer sont de 100 km/h en moyenne et atteignent 140 km/h en rafales. Le système pourrait encore se renforcer avant ce samedi et devenir cyclone tropical.  

La dépression qui a traversé Madagascar a fait d’importants dégâts. Les autorités comptabilisaient, jeudi dernier 1 026 sinistrés, plus de 134 maisons inondées, 50 cases et 9 écoles détruites.

Le corps sans vie du conducteur d’un 4X4 qui avait disparu a été retrouvé dérivant en mer au large d’Antisranana-II. Un autre occupant du tout-terrain est introuvable. Il s’agit d’une femme de 47 ans, précise L’Express de Madagascar.

28 278 tonnes de nourritures arrivent dans le Sud

Un convoi de poids lourds est en route vers le Sud de la Grande île. Il achemine 28 278 tonnes de vivres qui vont être distribuées à 300 000 personnes. C’est le paradoxe malgache, alors que le Nord du pays est inondé, boueux, dévastés par les fortes pluies d’Éloïse, le Sud meurt de soif et de faim. L’opération Kéré se poursuit pour essayer de sauver les 300 000 Malgaches qui souffrent depuis des mois de malnutrition.

Les camions vont livrer 23 880 tonnes d’huile alimentaire, 1 160 tonnes de riz, 238 tonnes de légumineuses et des citernes d’eau potable qui répondront aux besoins de 60 000 familles pendant 75 jours. C’est toujours insuffisant, mais c’est un peu de réconfort pour ces populations qui désespèrent de voir un peu de pluie depuis 2 ans. Ces agriculteurs n’ont plus la moindre plante à faire pousser. La terre est desséchée et ils ont dû se résoudre à manger leurs réserves de graines.

L’UNICEF Madagascar vient de lancer un « Flash appeal » qui a permis de collecter 75,9 millions de dollars pour aider le gouvernement à répondre à l’urgence alimentaire dans le Sud écrit, Madagascar-Tribune.

Moctar FICOU / VivAfrik

Avec la1ere.francetvinfo.fr

Laisser un commentaire