Les paysans bissau-guinéens, des laissés pour compte dans la crise casamançaise

0
Des centaines d’hectares d’anarcadiers et de sésame appartenant à des paysans bissau-guinéens sont partis en fumée à la suite de la destruction des principales bases du « front sud » du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) qui sont désormais contrôlées


L'actualité est gratuite, les archives sont réservées aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis