Le Togo, le Bénin et le Burkina Faso mise sur la phase 2 du TFTC pour renforcer leur résilience au changement climatique

1

Entre l’Afrique et les effets pervers du changement climatique, c’est une vielle histoire d’amour. Ce qui fait que les pays d’Afrique de l’Ouest notamment font partie des plus vulnérables à ces effets. La résilience des populations est donc un enjeu majeur de leurs politique climatique concrétisée par des programmes tels que le projet « Ton futur ton climat ».                                       

Le Partenariat régional pour l’eau en Afrique de l’Ouest (GWP-WA) et le Secrétariat international de l’eau (SIE) ont lancé le projet « Ton futur ton climat » (TFTC) pour renforcer la résilience des populations ouest-africaines aux effets du changement climatique. A cet effet, la phase 2 du TFTC vient d’être lancée au Burkina Faso, au Bénin et au Togo.

Selon les initiateurs du projet, cette phase encouragera au moins 3 000 jeunes et femmes à développer des projets dans le domaine de l’agriculture. Ils contribueront ainsi à la plantation d’arbres et à la restauration du couvert forestier dans ces trois pays. Cette phase du projet couvrira la période 2021-2023.

Elle est financée à près de 405 000 $ par le Fonds vert du Québec et s’inscrit dans le cadre du Programme de coopération climatique internationale (PCCI). L’objectif à terme est de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le programme vise également l’adaptation aux effets du changement climatique dans ces pays qui font partie des plus vulnérables au changement climatique.

Rappelons que la première phase du projet, achevée en 2020, a permis la plantation de 26 500 arbres et la production de 9 363 kilogrammes de compost.

En avril 2021, le Fonds international de développement agricole (FIDA) et la Banque islamique de développement (BID) ont signé un partenariat pour un projet d’adaptation au changement climatique. Il permettra de débloquer 500 millions $ pour soutenir les pays vulnérables au changement climatique en Afrique.

Moctar FICOU / VivAfrik

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire