Plaidoyer pour la vulgarisation de la CDN et l’opérationnalisation du PSE vert au Sénégal

0

Le représentant résident de l’Institut mondial pour la croissance verte – en anglais Global Green Growth Institute (GGGI) a salué l’implication de la presse spécialisée pour le plaidoyer de vulgarisation de la Contribution Déterminée au niveau National (CDN) mais aussi l’opérationnalisation du PSE vert au Sénégal. Romain Brillié qui s’exprimait à l’occasion du séminaire de formation conjointement organisés par le ministère sénégalais de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD) et GGGI destiné aux journalistes spécialisés sur la CDN les 17 et 18 mai 2021 à Dakar a mis en exergue le rôle de la presse dans ce processus de vulgarisation.  

« Ce séminaire s‘inscrit dans le cadre de la feuille de route pour la vulgarisation de la CDN du Sénégal porté par le département de l’environnement à travers la Direction de l’Environnement et des Etablissements Classés (DEEC). A ce titre nous sommes heureux de constater que vous professionnels de la presse, parties prenantes clés sur cette question de vulgarisation (…) jouez un rôle stratégique », a indiqué M. Brillié.

Qui relève que cette étape marquera le début d’une collaboration fructueuse afin de répondre aux enjeux de changement de comportement pour un développement durable.

Rappelons que le Sénégal a signé l’Accord de Paris sur le climat en 2016 et a formulé son ambition climatique à travers la formulation de la CDN.

Dès lors, « les questions émergentes et de développement durable se sont érigés comme des priorités urgentes face aux effets du changement climatique mais aussi en réponse concrète des Etats pour la relance économique post Covid-19 », a laissé entendre Romain Brillié.

Le représentant résident de l’Institut mondial pour la croissance verte s’est réjoui également de constater les mesures consolidantes des plus hautes autorités en faveur de l’environnement avec la loi contre le péril en vigueur, l’adoption en décembre 2020 de la feuille de route de la CDN et l’opérationnalisation du PSE vert dans un contexte de relance verte à travers la reforestation.

Le responsable qui félicite les autorités du ministère de l’Environnement et du développement Durable pour les efforts consenties dans la mise en œuvre de la politique environnementale au Sénégal mais aussi considère les journalistes spécialisés comme partenaires stratégiques, est d’avis que « ces sessions de renforcement de capacités offrent l’opportunité de comprendre les enjeux de la feuille de cette CDN du Sénégal mais aussi de bénéficier de connaissances pratiques sur les thématiques en lien avec les objectifs visés à travers des projets exécutés par notre organisation ».

« Votre rôle de relais et votre contribution à l’opinion et à l’éducation de la masse demeure crucial. C’est l’occasion de vous féliciter professionnels des médias et militants volontaires en faveur de l’environnement pour votre travail au quotidien et vous invite à travers ces jours de travaux à réfléchir sur des mécanismes de collaboration visant à cultiver des pratiques urbaines et rurales qui tiennent compte de la préservation de l’environnement et des ressources naturelles », a renchéri le représentant résident de l’Institut mondial pour la croissance verte au Sénégal. 

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire