Le Bénin lance la première édition de la campagne de plantation des mangues de variétés Kent et Amelie

0

Une délégation du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP), a procédé jeudi 18 Juin 2021, dans la commune d’Agbangnizoun au lancement de la première édition, de la campagne de plantation des mangues de variétés Kent et Amelie, au niveau de l’Agence territoriale de développement agricole (ATDA) pôle 5.

Selon l’Agence Bénin Presse qui donne l’information, dans son discours consacrant le lancement officiel de la campagne, la secrétaire générale du MAEP, Françoise Assogba Komla, a fait savoir aux représentants des réseaux de producteurs, pépiniéristes et producteurs de manguiers, que « la filière mangue, qui est célébrée ce jour (vendredi 18 Juin 2021), trouve sa pertinence dans la diversification des produits d’exportation du Bénin, aux côtés du coton, de l’anacarde, du karité et de l’ananas, pour contribuer à la croissance économique ».

Poursuivant son speech, elle relève : « si la transformation dans le secteur agricole, constituent la base de l’économie locale, puisqu’elle occupe plus de 70% de la  population, l’arboriculture fruitière, dont la mangue se positionne comme la filière locomotive du pôle Zou-Couffo, qui abrite la présente ».

L’objectif est d’une part de conjuguer au passé, le spectacle lugubre des pertes post récolte énormes de mangues, dont les conséquences économiques sont importantes, et d’autre part de développer une filière mangue à l’export,  couplée à une transformation locale de grande envergure, a rappelé Mme Komla.

Pour y arriver, souligne Françoise Assogba Komla dans les colonnes de l’Agence Bénin Presse, il va s’agir pour le Bénin d’atteindre à l’horizon 2024, 4 mille hectares de plantations, pour une production annuelle de 24 mille tonnes de mangues, de variétés Kent et Amelie, et d’en exporter 5 mille tonnes.

Et pour atteindre ces résultats, des actions de renforcement de capacités sont planifiées pour accompagner les producteurs, la subvention des plants de manguiers Kent et Amelie par le gouvernement à hauteur de 60%, et six (06) 6 tricycles officiellement remis aux pépiniéristes du pôle 5.

Le maire de la commune d’Agbangnizoun, Cletus Oscar Kouholi se félicite des actions d’accompagnement, dont ont besoin les producteurs de la filière mangue. « En ce jour de célébration de la Journée mondiale de lutte contre la désertification. Le choix porté sur Agbangnizoun est une marque de considération qui est source de motivation pour nos producteurs qui s’investissent pour augmenter en quantité et en quantité les productions, malgré les différentes contraintes auxquelles ils sont confrontées », a indiqué le maire Kouholi dans des propos relayés par l’Agence Bénin Presse.

De son côté, le préfet, Firmin Kouton, a avancé que les variétés de mangues Kent et Amelie, sont recherchées sur le marché international. Leur implantation ne fera qu’augmenter l’engouement des populations du Zou. Il a de ce fait demandé aux producteurs de s’intégrer massivement dans cette  filière de sorte à ramener les devises au développement local.

La remise de six (06) motos tricycles et la mise en terre des plants de mangues ont couronné cette activité.

Moctar FICOU / VivAfrik

Avec l’Agence Bénin Presse

Laisser un commentaire