La République du Congo organise des excursions écoresponsables dans sa faune

0

Ces dernières années, la faune congolaise est devenue l’une des destinations d’écotourisme les plus prisées par la diaspora africaine. Sa richesse, sa biodiversité, et ses réserves naturelles placent ce pays d’Afrique centrale au rang des paradis touristiques du monde. Le Congo, rappelle-t-on dans les colonnes de africanews.com, partage avec la RDC voisine et l’Angola, le deuxième plus long fleuve après l’Amazonie. Ce fleuve abrite une faune abondante, ainsi qu’une flore très diversifiée qui attire de nombreux curieux.

En effet, des excursions sont régulièrement organisées dans cette réserve naturelle. Kikilawanda, une agence d’écotourisme s’est engagée depuis quelques années dans la promotion de la biodiversité naturelle congolaise. De la piscine de Kimpéné, aux profondeurs des Chutes Makaka-Monbo dans le Kouilou, en passant par la Bouenza le large éventail touristique promet de vives escapades vertes.

« L’Afrique peut se positionner comme une destination touristique majeure dans le monde grâce à ses paysages spectaculaires mais aussi grâce à sa faune et sa flore sauvage exceptionnelle qui restent méconnus ».

« L’organisation de nos circuits permet de les mettre en avant et de montrer qu’il y a de nombreuses activités à réaliser, et ce, pour tous les types de touristes : tourisme d’aventure, tourisme culturel, historique, religieux mais aussi balnéaire pour ne citer que ceux-ci » précise le directeur de l’agence Kiki Lawanda.

Pour développer davantage l’écotourisme africain qui attirait 67 millions de touristes en 2018, l’agence écoresponsable ambitionne d’élargir ses activités et séduire au-delà des frontières congolaises. Dans cette optique, elle organise des randonnées dans les parcs nationaux, des rencontres avec des animaux sauvages, comme les gorilles de Lesio-Louna, dans la région des plateaux, ou encore des éléphants d’Odzala dans la cuvette-ouest du pays.

Objectif : éveiller la curiosité des diasporas africaines et resserrer les liens avec leur culture : « nous voulons créer des synergies avec de nombreux pays comme le Gabon, la RDC, la Côte d’Ivoire, etc. pour proposer des offres qui permettront aux touristes de visiter sur une durée déterminée et en fonction de leurs envies, plusieurs pays » ajoute-il.

Moctar FICOU / VivAfrik

Avec africanews.com

Laisser un commentaire