La construction d’une nouvelle centrale électrique de 50 MW à Walvis Bay (Namibie) confiée à NamPower

0

La Namibie s’est officiellement engagée à accroître son portefeuille énergétique. Le pays du sud-ouest de l’Afrique a actuellement une capacité de production installée de 459,5 Mégawatts (MW) pour une demande d’électricité de plus de 500 MW. Pour combler ce déficit les autorités Namibiennes ont jugé nécessaire de mettre en place de nouvelles capacités de production.

C’est dans cette perspective que NamPower a lancé un appel d’offres pour la construction d’une centrale électrique de 50 mégawatts à Walvis Bay. Cette infrastructure de 84,6 millions $, sera nommée Anixas II et construite sur le même site que la centrale électrique Anixas de 22,5 MW. Elle remplacera l’ancienne centrale au diesel Paratus, qui a été déconnectée du réseau il y a quelques années.

Si l’on se fie au responsable du projet de production de NamPower, Benedictus Mingeli, ce projet sera opérationnel d’ici à 2023. La centrale fonctionnera pendant les périodes de pénurie d’électricité, a précisé le document de proposition de NamPower.

M. Mingeli a renchéri que « la centrale augmentera la capacité de production locale pour compléter les initiatives en matière d’énergie renouvelable. Elle permettra également de réduire le risque de délestage lorsque les importations ne sont pas disponibles ».

Anixas II utilisera du combustible liquide, du gaz naturel liquéfié ou du gaz naturel comprimé pour produire de l’électricité. NamPower ambitionne de produire 70 % de l’électricité du pays à partir de sources renouvelables d’ici 2030. L’objectif est de réduire la dépendance de la Namibie vis-à-vis des importations d’électricité.

Pour y parvenir, l’entreprise prévoit d’investir plus de 246 millions $ dans des projets d’énergie renouvelable. En outre, les producteurs indépendants d’électricité (IPP) devraient également soutenir l’objectif de NamPower en complétant sa capacité de production par des projets d’énergie solaire et éolienne de 70 MW de capacité combinée.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire